Ecoutez Radio Sputnik
    Kremlin

    La Russie appelle l’Occident à ne pas faire «glisser le monde vers une ligne dangereuse»

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    Attaque chimique présumée à Douma (76)
    23692

    La Russie exhorte les États-Unis et ses alliés à se raviser et à ne pas entraîner le monde vers le gouffre, a déclaré le représentant permanent de la Russie à l’Onu Vassili Nebenzia.

    La Russie appelle Washington et ses alliés à redonner un cadre légal à la situation qui s'est nouée autour de la Syrie et à ne pas pousser le monde vers un point de non retour, a déclaré vendredi le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu, Vassili Nebenzia.

    «Nous exhortons les dirigeants de ces pays à se raviser sans attendre, à revenir dans le champ du droit international et à ne pas pousser le monde vers une ligne dangereuse», a-t-il déclaré lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies consacrée à la Syrie.

    Et de souligner qu’il était indispensable de trouver une solution pacifique et ce dans le cadre d'efforts faits ensemble.

    Selon le diplomate, la situation actuelle autour de la Syrie «se développe selon un scénario dangereux susceptible d’avoir de lourdes conséquences pour la sécurité du monde».  

    «Dans ce cas, toute la responsabilité reposera sur les États-Unis et leurs alliés. Il est dommage que la Vieille Europe continue à perdre la face», a souligné M.Nebenzia.

    Au cours des derniers jours, la situation en Syrie s'est sérieusement tendue. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les «Casques blancs» sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

    En outre, ce vendredi, la Défense russe a fourni des preuves de la mise en scène de l'attaque chimique présumée à Douma.

    Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

    Dossier:
    Attaque chimique présumée à Douma (76)

    Lire aussi:

    La police militaire russe se met à l’ouvrage dans la ville syrienne de Douma
    La présumée attaque chimique en Syrie n’est pas «le motif à une opération de force»
    Pourquoi Washington refuse de fournir des preuves de l’attaque chimique présumée à Douma
    Tags:
    danger, Conseil de sécurité de l'Onu, Vassili Nebenzia, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik