Ecoutez Radio Sputnik
    drapeau d`Israel

    Le drone iranien abattu par Israël en février était bourré d'explosifs, selon Tsahal

    © Sputnik . Vladimir Astapkovich
    International
    URL courte
    28520

    L’Armée de défense d’Israël a fait savoir que le drone qu’elle avait abattu au mois de février, supposément d’origine iranienne, était bourré d’explosifs.

    Tsahal a annoncé que le drone d'origine iranienne qu'elle avait abattu au mois de février avait pour cible Israël et était chargé d'explosifs.

    «Après avoir analysé la trajectoire de vol et les données du renseignement sur les débris du drone iranien qui a pénétré dans l'espace aérien israélien le 10 février, l'Armée de Défense d'Israël a conclu qu'il était chargé d'explosifs et avait pour mission d'attaquer le territoire d'Israël», indique le message de Tsahal publié sur son compte Twitter.

    D'après cette déclaration, les forces armées ont réussi à empêcher l'attaque et à éliminer la menace.

    Dans la nuit de 9 au 10 février, un drone iranien a été lancé de Syrie et a violé, à en croire l'armée de l'État hébreu, l'espace aérien d'Israël.

    Un hélicoptère de combat l'a intercepté et «en représailles», l'armée de l'air a attaqué des éléments du système de lancement de l'appareil sans pilote. Les avions israéliens ont alors essuyé «de multiples tirs de missiles antiaériens» syriens.

    En ripostant à la première attaque israélienne, la défense antiaérienne syrienne a affirmé avoir touché plusieurs avions de combat israéliens. L'État hébreu a de son côté déclaré que seul un F-16 avait été touché. L'appareil s'est écrasé dans le nord d'Israël. Les pilotes ont dû s'éjecter. Ils ont été emmenés à l'hôpital. L'un d'eux est gravement blessé.

    Lire aussi:

    «Israël aspire à la paix, mais…»: Netanyahou s’exprime sur les événements de samedi
    Les frappes israéliennes en Syrie au menu d'un entretien Poutine-Netanyahou
    Israël se félicite de son attaque «la plus importante» contre la DCA syrienne depuis 1982
    Tags:
    drone, Tsahal, Iran, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik