International
URL courte
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)
11222180
S'abonner

Dans la nuit du 13 au 14 avril le Président français a ordonné de mener des frappes contre la Syrie dans le cadre de la coalition internationale dirigée par les États-Unis. L’Élysée a publié une vidéo qui montre les avions français au cours de cette opération.

Une courte vidéo diffusée dans la nuit sur le compte Twitter de l'Élysée montre le décollage de plusieurs avions de chasse Rafale d'une base non identifiée.

La ministre des Armées, Florence Parly, a pour sa part diffusé sur son compte Twitter la photo d'un Rafale en phase de décollage. Le ministère n'a pas apporté plus de précisions à ce stade. Les Rafale sont dotés de missiles Scalp. Les appareils sont notamment basés en France à Saint-Dizier (Haute-Marne).

Selon Madame Parly, les forces aériennes ont effectué ces frappes depuis le territoire français.

«Un raid aérien est parti en début de nuit depuis plusieurs bases aériennes en France», a-t-elle précisé.

La France a également employé ses moyens navals: des frégates multimissions accompagnées de bâtiments de protection et de soutien ayant été déployés en mer Méditerranée.

Il s'agit de la première opération militaire d'envergure ordonnée par Emmanuel Macron.

«Nous ne pouvons tolérer la banalisation de l'emploi d'armes chimiques», a annoncé le chef de l'État.

Dans la nuit du 13 au 14 avril la coalition internationale dirigée par les États-Unis a mené une série de frappes contre la Syrie en représailles à l'attaque chimique présumée dans la Ghouta orientale dont les pays de la coalition attribuent la responsabilité à Damas.

Dossier:
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
avion, conflit syrien, frappe aérienne, Rafale, Elysée, ministère français des Affaires étrangères, ministère français de la Défense, Florence Parly, Emmanuel Macron, Syrie, Paris, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook