Ecoutez Radio Sputnik
    Le centre de recherche scientifique à Barzeh

    Les bases d’où ont été effectués les raids occidentaux contre la Syrie révélées

    © Sputnik . Hassan Hashem
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    17275

    Des sources militaires ont communiqué à Sputnik des informations sur la localisation précise des terrains depuis lesquels les États-Unis et leurs alliés ont effectué les frappes contre la Syrie dans la nuit du 13 au 14 avril.

    Les frappes contre la Syrie ont été effectuées par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France depuis des bases militaires se trouvant dans plusieurs pays. Plus précisément, l'attaque a été menée depuis la base française aux Émirats Arabes Unis, depuis des bases britanniques en Jordanie et à Chypre, ainsi que depuis la base américaine d'Incirlik en Turquie, comme rapportent des sources militaires à Sputnik.

    Les frappes visaient des Centres de recherche à Barzheh et dans le village de Jamraya dans une banlieue de Damas, ainsi que le quartier de Jebel el Mania dans l'ouest de Damas. Les sources ont fait savoir que les frappes contre la partie ouest du gouvernorat de Homs ont été repoussées, les missiles n'y ont fait aucun dégâts.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Moscou: les frappes sur la Syrie sont un coup porté au système du droit international
    Poutine et Erdogan s'entretiennent par téléphone du dossier sensible de la Syrie
    Les USA se disent prêts à frapper de nouveau la Syrie
    Tags:
    États-Unis, frappe aérienne, Chypre, Émirats Arabes Unis, Jordanie, Royaume-Uni, Syrie, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik