Ecoutez Radio Sputnik
    Zakharova qualifie les frappes contre la Syrie de «croix» faite sur les pourparlers paix

    Zakharova qualifie les frappes contre la Syrie de croix faite sur les pourparlers de paix

    © Sputnik . HASSAN HASHEM
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    10290

    En perpétrant leur attaque contre la Syrie, les Etats-Unis et leurs alliés ont fait une croix sur les négociations consacrées au règlement de la dans ce pays, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova lors d’un point de presse.

    Les frappes effectuées par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France contre la Syrie risquent de remettre en cause le processus de négociations sur la crise syrienne, a annoncé la porte-parole du ministre russe des Affaires étrangères Maria Zakharova ce samedi.

    Comme l'a souligné Mme Zakharova, le Conseil de sécurité de l'Onu sera convoqué.

    «La Russie présentera non seulement des arguments, mais aussi des preuves que les démarches des États-Unis et des pays qui se sont joints à cette action effroyable, sont illégales. Effroyable, parce qu'en fait cela signifie qu'une croix a été faite sur les négociations, puisque, au final, cette action a été l'occasion d'envoyer un signal puissant aux extrémistes et radicaux confirmant qu'ils font tout comme "il faut"».

    En outre, selon la porte-parole de la diplomatie russe, il s'avère que la provocation reposant sur l'utilisation présumée d'armes chimiques à Douma, qui a été, selon elle, organisée par des radicaux et extrémistes "au sol", a été «soutenue par les pays qui ont effectué cette frappe».

    «C'est une source colossale d'inspiration pour les terroristes et des radicaux "au sol". Malheureusement, cela peut constituer un facteur fatal pour les pourparlers de paix», a résumé Maria Zakharova.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Moscou: les frappes sur la Syrie sont un coup porté au système du droit international
    Moscou appelle l’UE à agir pour faire cesser les provocations de ses membres
    Poutine et Erdogan s'entretiennent par téléphone du dossier sensible de la Syrie
    Tags:
    attaque chimique, frappe aérienne, Conseil de sécurité de l'Onu, Maria Zakharova, Damas, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik