International
URL courte
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)
15441
S'abonner

L’expert syrien Sanan Dib a commenté pour Sputnik les frappes des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France contre la Syrie et les a qualifiées d’ «acte de terrorisme».

La série de frappes menées par Washington, Paris et Londres contre la Syrie peut être considérée comme un acte terroriste qui viole tous les dispositions du droit international, a déclaré à Sputnik l'expert syrien Sanan Dib.

«Cette agression de pays colonisateurs n'est rien d'autre que du terrorisme. Ces frappes barbares ont été effectuées sans qu'aucune décision internationale n'ait pas été prise et elles bafouent totalement tous les lois en vigueur», a indiqué M.Dib.

Selon lui, Washington, Paris et Londres ont commis cette attaque après la déclaration de la partie syrienne selon laquelle Damas était prêt à accueillir toute commission internationale mandatée pour mener une enquête sur l'incident lié à l'utilisation présumée d'armes chimiques à Douma.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

Dossier:
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)

Lire aussi:

Le basketteur Kobe Bryant parmi les victimes d'un crash d'hélicoptère aux États-Unis - vidéos
Un astéroïde géant fonce droit sur la Terre
Un chien intrépide attrape un serpent pour le projeter à travers un pré – vidéo
La science admet la possibilité «d’attraper» le cancer
Tags:
frappe de missile, attaque chimique, Douma, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik