Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de la Suisse

    La Suisse appelle à respecter le droit international concernant la Syrie

    © AFP 2018 Fabrice Coffrini
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    18501

    Suite aux frappes menées par les États-Unis et leurs alliés en Syrie, la Suisse appelle toutes les parties à respecter le droit international, selon un porte-parole de la diplomatie suisse.

    Après les frappes des États-Unis, du Royaume-Uni et de la France, la Suisse appelle à respecter le droit international concernant la Syrie, Damas ne devant pas empêcher le travail de la mission de l'Organisation pour l'interdiction de l'arme chimique (OIAC), a déclaré le porte-parole de la diplomatie suisse George Farago.

    «La Suisse suit avec préoccupation cette escalade militaire autour du conflit syrien et appelle toutes les parties impliquées à faire preuve de retenue. La priorité absolue doit revenir aux mesures de désescalade», a déclaré le porte-parole à l'agence Sputnik.

    Selon lui, la Suisse appelle également toutes les parties à «créer les conditions pour accorder une aide humanitaire aux victimes du conflit».

    Berne souligne que l'usage présumé d'armes chimiques par la Syrie est une grave violation du droit international qui provoque des préoccupations.

    «À cet égard, la Suisse exige que la mission de l'OIAC puisse commencer son travail en Syrie selon son plan sans être empêchée par les parties présentes dans ce pays», a indiqué le porte-parole.

    Il a précisé que le ministère suisse des Affaires étrangères était en contact permanent avec ses représentants dans la région et que l'Office humanitaire à Damas avait été épargné par les frappes.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Les préjugés gênent le développement des relations russo-suisses (enquête)
    Moscou répond à la Suisse qui croit que le pays compte de plus en plus d’«espions» russes
    Les ambassadeurs des Pays-Bas et de Suisse convoqués par la diplomatie russe
    Tags:
    droit international, OIAC, George Farago, Suisse
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik