Ecoutez Radio Sputnik
    Emmanuel Macron, Donald Trump et Theresa May

    Moscou: en frappant la Syrie, Paris et Londres «versent dans le néocolonialisme»

    © AFP 2018 STEPHANE DE SAKUTIN
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (101)
    18484

    En frappant la Syrie, la France et le Royaume-Uni «versent dans le néocolonialisme», a déclaré Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu, lors de la réunion du Conseil de sécurité de l'Onu sur la situation en Syrie.

    Les frappes contre la Syrie et le fait que le Royaume-Uni et la France y ont pris part reflètent leur tendance à pratiquer le néocolonialisme, a déclaré Vassili Nebenzia, lors de la session du Conseil de sécurité de l'Onu qui se tient ce samedi.

    «Il est temps que Washington apprenne que le Code de conduite international qui concerne le recours à la force est réglementé par la Charte de l'Onu. Il serait intéressant de savoir comment les habitants du Royaume-Uni et de la France réagissent au fait que les dirigeants de leurs pays participent à des aventures militaires illégales en prenant en compte la Constitution américaine. Vous versez toujours dans le colonialisme, dans le néocolonialisme», a souligné Vassili Nebenzia, représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu.

    La Fédération de Russie mettra au vote son projet de résolution sur la Syrie durant la réunion en cours du Conseil de sécurité de l'Onu, comme l'a confirmé le représentant permanent russe auprès de l'Onu.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (101)

    Lire aussi:

    La résolution russe appelant à mettre fin à l'agression contre la Syrie rejetée par l'Onu
    La politique «de mythes» US, UK et française risque de devenir celle «de l’absurde»
    Moscou: les frappes sur la Syrie sont un coup porté au système du droit international
    Tags:
    ONU, Vassili Nebenzia, Royaume-Uni, Moscou, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik