Ecoutez Radio Sputnik
    Les USA

    Les USA se disent prêts à frapper de nouveau la Syrie

    CC0 / Pixabay
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    8611152

    Washington est prêt à effectuer, si nécessaire, une nouvelle frappe sur la Syrie, a déclaré ce samedi la représentante permanente des États-Unis auprès de l'Onu Nikki Haley, intervenant devant les membres du Conseil de sécurité des Nations unies.

    Au lendemain des frappes de missiles sur la Syrie, menées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, l’ambassadrice américaine à l’Onu, Nikki Haley, a déclaré que Washington était prêt à mener de nouvelles attaques sur ce pays proche-oriental.

    «Nous sommes prêts à maintenir la pression. […] J’ai parlé ce matin avec le Président [Donald Trump, ndlr] et il a dit que si le régime syrien décide d’avoir de nouveau recours aux gaz toxiques, les armes américaines parleront», a-t-elle indiqué intervenant lors d’une réunion du Conseil de sécurité des Nations unies.

    Et d’ajouter que lorsque le Président américain «trace une ligne rouge, il fait ensuite ce que suppose le dépassement de cette ligne rouge». 

    Comme l’a en outre déclaré le chef de la diplomatie allemande, Heiko Maas, Paris, Londres, Berlin et Washington s'accorderont sur leurs démarches ultérieures concernant la Syrie lors des négociations prévues le 15 avril dans la capitale britannique.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Moscou: les frappes sur la Syrie sont un coup porté au système du droit international
    La Russie demande une réunion extraordinaire sur le cessez le feu après l’attaque en Syrie
    La résolution russe appelant à mettre fin à l'agression contre la Syrie rejetée par l'Onu
    Tags:
    frappes, attaque chimique, Conseil de sécurité de l'Onu, Nikki Haley, Heiko Maas, Syrie, France, Allemagne, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik