Ecoutez Radio Sputnik
    Rassemblement à Alep

    Au lendemain des frappes occidentales, les Syriens célèbrent la déviation de l’attaque

    © Sputnik . Zaher Tahhan
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    531697

    Condamner l’attaque tripartite et célébrer la déviation réussie de missiles occidentaux, c’est dans ce but que des milliers de Syriens sont descendus ce samedi dans les rues de plusieurs villes syriennes.

    Le Premier ministre syrien Imad Khamis a fait savoir qu’une célébration d’envergure se tiendra en Syrie, le pays ayant contrecarré l’attaque menée par trois pays occidentaux, a annoncé Dmitri Sabline, coordinateur du groupe de la Douma (chambre basse du parlement russe) en charge des relations avec le Parlement syrien.

    «Le Premier ministre a déclaré que nous pourrions voir de nos propres yeux la célébration de la déviation de l’attaque», a-t-il indiqué.

    Damas au lendemain des frappes
    © Sputnik . HASSAN HASHEM
    Damas au lendemain des frappes

    Pendant ce temps, des protestations contre l’attaque de missiles lancée par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni se sont tenues dans plusieurs villes syriennes. À Alep, des milliers de personnes se sont rassemblées sur la place Saadallah al-Jabri, rapporte un correspondant de Sputnik sur place. Brandissant des drapeaux syriens et ceux des pays alliés, ils ont manifesté leur soutien à l’armée syrienne et condamné l’attaque tripartite contre leur pays.

    Protestation contre les frappes à Alep
    © Sputnik . Zaher Tahhan
    Protestation contre les frappes à Alep

    Comme l’a déclaré à Sputnik l’étudiante Narimane Mouhammad, l’attaque n’a fait que renforcer les Syriens dans leur volonté de soutenir les autorités et l’armée et le pays restera sourd aux menaces venant de l’extérieur.

    D’autres, dont le militant Mahmoud Moubayed, n’ont pas manqué l’occasion de remercier les alliés de la Syrie pour leur soutien. «Petits et grands, nous sommes descendus dans la rue aujourd’hui pour adresser ce message au monde: la Syrie a été unie et le restera malgré tout», a-t-il indiqué.

    Protestation contre les frappes à Alep
    © Sputnik . Zaher Tahhan
    Protestation contre les frappes à Alep

    À Damas, des personnes portant le drapeau national se trouvaient ce matin sur la place des Ommeyades, en plein cœur de la capitale syrienne. Au micro de Sputnik, ils ont évoqué leur fierté des actions de leur armée et l’injustice de l’attaque lancée contre leur pays.

    Situation à Damas au lendemain des frappes
    © Sputnik . HASSAN HASHEM
    Situation à Damas au lendemain des frappes

    «Cette agression viole toutes les lois internationales. Trump a montré son vrai visage. Une telle approche de la Syrie est erronée. […] Il n’y a pas de substances chimiques dans le pays, comme on dit, c’est pourquoi le peuple syrien est indigné et en colère», explique l’un d’entre eux.

    «Il s’agit de frappes pour affaiblir la Syrie. Mais nous, les Syriens, elles nous rendront, au contraire, plus forts. Nous sommes particulièrement fiers du fait que nous avons intercepté des missiles Tomahawk», ajoute un Syrien coiffé d’une casquette aux couleurs du drapeau national.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Qui a frappé la Syrie? Les USA montrent patte blanche
    La DCA syrienne intercepte 71 missiles sur les 103 lancés
    La base militaire syrienne de Mezzeh après les frappes de la coalition (vidéo)
    Tags:
    frappes, résistance, solidarité, festivités, Alep, Damas, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik