Ecoutez Radio Sputnik
    Onu

    La résolution russe appelant à mettre fin à l'agression contre la Syrie rejetée par l'Onu

    © REUTERS / Mike Segar
    International
    URL courte
    818119

    Le projet de résolution de la Russie appelant à mettre fin à l'agression contre la Syrie n'a pas trouvé d'écho favorable au sein du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies. La grande majorité de ces membres a voté contre le projet de résolution soumis aujourd'hui par la Russie au Conseil de Sécurité de l'Onu.

    Le Conseil de sécurité de l'Onu a rejeté, ce samedi, le projet de résolution présenté par la Russie condamnant les frappes effectuées par les États-Unis et leurs alliés sur la Syrie et exhortant à mettre fin à l'agression contre ce pays proche-oriental. Le document n'a pas recueilli les neuf votes nécessaires à son adoption.

    La Chine et la Bolivie ont soutenu le proposition russe. Huit pays, dont les États-Unis, le Royaume-Uni et la France, qui ont effectué les frappes en Syrie, ont voté contre. Les quatre autres pays, dont le Kazakhstan, se sont abstenus.

    La Russie a présenté samedi au Conseil de sécurité de l'Onu un projet de résolution fustigeant «l'agression à l'encontre de la Syrie de la part des États-Unis et de leurs alliés». Le projet exhorte également «les États-Unis et leurs alliés à mettre immédiatement fin à l'agression à l'encontre de la Syrie et à s'abstenir à l'avenir de recourir à la force, ce en violation de la Charte de l'Onu et du droit international».

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles (l'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs, d'après le ministère russe de la Défense.

    Moscou a violemment fustigé les frappes, affirmant que par leurs actions, les États-Unis laissaient faire les terroristes en Syrie. La Russie a également annoncé samedi convoquer une réunion d'urgence du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Lire aussi:

    Poutine et Erdogan s'entretiennent par téléphone du dossier sensible de la Syrie
    Moscou: les frappes sur la Syrie sont un coup porté au système du droit international
    Les USA se disent prêts à frapper de nouveau la Syrie
    Tags:
    États-Unis, ONU, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik