Ecoutez Radio Sputnik
    Pierre Le Corf: Paris, Londres et Washington veulent «réalimenter une guerre» en Syrie

    Pierre Le Corf: Paris, Londres et Washington veulent «réalimenter une guerre» en Syrie

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    30842

    L’objectif des frappes contre la Syrie effectuées par la France, les États-Unis et le Royaume-Uni est de «réalimenter la guerre» dans ce pays, a indiqué dans une vidéo publiée sur Facebook Pierre Le Corf, volontaire humanitaire français qui vit dans la ville syrienne d’Alep.

    La France ne cesse de soutenir les terroristes en Syrie et elle a justifié les bombardements qu'elle y a effectués cette nuit par de fausses informations, a déclaré sur Facebook Pierre le Corf, fondateur de l'ONG WeAreSuperheroes et l'un des rares humanitaires européens présents dans la ville d'Alep. Il a en outre commenté les sentiments des Syriens vis-à-vis de cette attaque ainsi que l'utilisation d'armes chimiques que les terroristes font dans ce pays.

    Bombardement de la Syrie

    Le jeune homme n'arrive pas à croire que dans la nuit du 13 au 14 avril la France «avec la Grande-Bretagne, avec les États-Unis, avec le Qatar et d'autres pays ont mobilisé tout une logistique pour essayer de réalimenter la guerre» en Syrie.

    «Je voudrais véritablement m'excuser au nom de la France, au nom des Français de ce qui s'est passé aujourd'hui. Je voudrais m'excuser que mon pays a continûment soutenu le terrorisme ici et qu'il a bombardé la Syrie basé sur un mensonge. J'ai honte. J'ai véritablement honte», a indiqué Pierre Le Corf dans son discours sur Facebook.

    Il a souligné que le véritable objectif des pays qui ont effectué les frappes n'était ni de «soutenir les gens [ou, ndlr], ni de les défendre, mais de faire la guerre».

    Sentiments des Syriens sur l'attaque

    Pierre Le Corf s'est également exprimé sur la réaction des Syriens, qui ont déjà «suffisamment souffert», aux frappes.

    «Vous n'avez pas la moindre idée de ce qu'on a vécu ici. Et ce qui fait peur aux gens ce n'est pas quelques attaques (…) mais c'est le fait que la guerre soit en train de revenir, quand les gens sont déjà été en train de reconstruire leur vie, quand les gens sont déjà été en train de commencer à imaginer un futur où ils vont éventuellement ouvrir leurs entreprises et où ils vont revenir en Syrie. C'est ça qui fait peur aux gens», a souligné le jeune homme.

    Utilisation d'armes chimiques

    Le jeune homme a aussi commenté le rapport préparé pas la France consacrée à l'attaque chimique prétendue dans la Ghouta orientale.

    «J'ai lu un rapport de l'intelligence sur l'attaque de Douma, comme quoi la France a les preuves sur l'attaque chimique. Mais c'est écrit par un enfant de 12 ans. Et je n'arrive pas à croire que quiconque puisse y croire, parce qu'ils disent en gros dans le rapport qu'il n'y a aucune preuve, que la France ne dispose d'aucune preuve que les terroristes disposaient d'armement chimique. Evidemment, ils disposaient d'armement chimique, ils nous ont attaqué avec des armes chimiques ici à Alep, ils attaquaient la population, ils attaquaient l'armée avec les armes chimiques, avec la chlorine.»

    D'après Pierre Le Corf, il a déjà publié une vidéo il y a un mois pour dire que dans les semaines et dans les mois à venir les Syriens allaient «vivre une attaque chimique pour mobiliser une guerre en Syrie».

    «Comment j'ai pu le savoir? Parce que c'est une méthode utilisée par les terroristes, parce que depuis le départ les terroristes utilisent les morts, utilisent la vie pour maintenir la guerre ici.»

    «Evidemment que la France a la preuve que les terroristes disposent d'armes chimiques mais la vérité n'a aucune importance. L'intérêt de la guerre en Syrie, c'est de la maintenir et de ne pas perdre la guerre, ils sont prêts à tout. Et aujourd'hui les gens qui sont morts à Douma, ce sont soit des cadavres qui étaient utilisés, soit des gens qui ont été sacrifiés.»

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Pierre Le Corf: «une nouvelle attaque chimique va arriver» en Syrie
    Un média d'État syrien accuse les services secrets US d'avoir orchestré des attaques
    Assad explique pourquoi Damas n’a pas besoin d’utiliser d’armes chimiques
    Tags:
    attaque chimique, Pierre Le Corf, Alep, Damas, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik