International
URL courte
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)
491509
S'abonner

Les frappes portées samedi par Washington et ses alliés torpillent les efforts politiques déployés afin de régler la crise syrienne et risquent d’être lourdes de conséquences au niveau international, a déclaré le Président russe dans un entretien téléphonique avec son homologue iranien.

Les frappes occidentales ont été menées en violation du droit international et auront des effets destructifs sur le système des relations internationales, ont communément déclaré Vladimir Poutine et le Président iranien Hassan Rohani, dans un entretien téléphonique au lendemain de l'attaque.

«Il a été constaté que cette action illégale porte un important préjudice aux perspective du règlement politique en Syrie», indique la présidence russe dans un communiqué.

«Dans le cas où des actions similaires faites en violation de la Charte de l'Onu se répétaient, cela débouchera inévitablement au chaos dans les relations internationales», a indiqué Vladimir Poutine à son homologue iranien.

La Russie, l'Iran et la Turquie se sont portés garants du règlement syrien. Cet entretien avec M. Rohani intervient au lendemain de la conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, également pour discuter des frappes.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs. L'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Pour justifier leurs actions, Washington et ses alliés ont affirmé que ces frappes étaient une riposte à l'attaque chimique présumée dans la ville de Douma.
Les autorités syriennes ont toujours démenti cette attaque alors que le ministère russe de la Défense a déclaré qu'il s'agissait d'une mise en scène.

Dossier:
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)

Lire aussi:

Plusieurs navires en proie aux flammes dans un port iranien - vidéos
La Russie teste un moteur électrique basé sur des technologies jamais utilisées
L’Armée de l’air d’un pays maghrébin classée première puissance en Afrique par Military Watch Magazine
Tags:
frappes, ONU, Hassan Rohani, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook