Ecoutez Radio Sputnik
    Frappes sur la Syrie

    Frappes US sur la Syrie: «Le monde a vu l’impuissance de la machine de guerre américaine»

    © AP Photo / Hassan Ammar
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    5416813

    Trump avait promis d’envoyer ses missiles «beaux, nouveaux et intelligents». Or, la frappe sur la Syrie a démontré que les systèmes de DCA soviétiques pouvaient les intercepter, souligne le politicien russe Sergueï Mironov.

    L’attaque aux missiles contre la Syrie n’a pas abouti au résultat désiré par Washington. Loin de là, elle a fait la publicité des anciens systèmes de défense antiaérienne russes, est persuadé Sergueï Mironov, leader de la fraction parlementaire du parti Russie juste.

    «Le monde a vu l’impuissance de la machine de guerre américaine. Trump voulait jouer de ses muscles mais, en fin de compte, a fait la publicité à la fois des anciens systèmes de défense antiaérienne soviétiques que des nouveaux produits de l’industrie de défense russe», a-t-il déclaré, cité par le service de presse du parti.

    Et d’ajouter que les missiles américains n’étaient pas si «intelligents» pour percer le bouclier syrien.

    Cette déclaration est intervenue le lendemain des frappes effectuées par les États-Unis, le Royaume-Uni et la France dans la nuit du 13 au 14 avril contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés sur la Syrie, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené sous couvert d’une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques de cet État suite à l’attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

    La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.
    Une mission de l'OIAC est arrivée le 14 avril à Damas pour enquêter sur l'attaque chimique prétendue à Douma, c’est-à-dire après le bombardement des pays occidentaux.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Les inspecteurs de l'OIAC entrent dans Douma
    Lavrov: la frappe occidentale contre la Syrie visait à saper la mission de l'OIAC
    La Russie et les USA étaient-ils proches d'une confrontation militaire en Syrie?
    Tags:
    missiles, défense antiaérienne, Russie Juste (parti), Douma d'État, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik