International
URL courte
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)
761646
S'abonner

Mettant en garde contre de nouvelles frappes occidentales en Syrie, la diplomatie russe a affirmé que celles-ci déclencheraient une riposte de la part de «ceux qui se prononcent pour le respect du droit international».

De nouvelles frappes portées par la coalition en Syrie entraîneront une réaction plus dure de la part des pays qui respectent le droit international, a affirmé le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Riabkov.

«Si quelque chose de ce type se répète à l'avenir, cela ne fera qu'aggraver le clivage des forces saines de la communauté internationale», a-t-il affirmé.

«Je suis sûr que d'autres pays rejoindront le groupe qui respecte le droit international. Et ce groupe de forces saines donnera une riposte politique de plus en plus décisive aux atteintes portées aux bases du droit international», a ajouté le diplomate.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs. L'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

Pour justifier leurs actions, Washington et ses alliés ont affirmé que ces frappes étaient une riposte à l'attaque chimique présumée dans la ville de Douma.
Les autorités syriennes ont toujours démenti cette attaque alors que le ministère russe de la Défense a déclaré qu'il s'agissait d'une mise en scène.

Dossier:
Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (114)

Lire aussi:

La façade de la Banque de France en feu à Paris, les tensions se poursuivent - vidéo
Projectiles, véhicules incendiés, gaz lacrymogène: la manifestation contre la loi Sécurité globale dégénère à Paris
Ne pas consommer cet aliment engendrerait diverses maladies graves, dont le cancer
L'hommage de Macron à Maradona indigne le Venezuela qui le tacle sur les Gilets jaunes
Tags:
frappes, Sergueï Riabkov, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook