International
URL courte
131356
S'abonner

Chargé de véhicules blindés ainsi que d’autres matériels militaires, un navire russe est entré en Méditerranée avant de mettre le cap sur la Syrie, rapporte le site Bosphorus observer, qui publie des photos du bâtiment.

Le navire de débarquement Orsk de la Marine russe a traversé les détroits de la mer Noire avant d'entrer dans les eaux de la Méditerranée, informe le site Bosphorus observer, qui diffuse des photos de la traversée.

Selon le site, le navire a mis le cap vers le port syrien de Tartous, qui abrite une base d'approvisionnement matériel et technique de la Marine russe.
Au vu du tirant d'eau du bâtiment russe, ce dernier était lourdement chargé, conclue la presse turque. Les images diffusées montrent plusieurs véhicules blindés BTR-80, des camions Kamaz, un camion-citerne Oural ainsi qu'un véhicule blindé Tigr stationnés sur le pont de gaillard. Il s'agit de la quatrième campagne syrienne du Orsk depuis le début de l'année.

Le ministère russe de la Défense n'a pas encore confirmé cette information.

Officiellement classée comme étant un point d'approvisionnement matériel et technique, la base logistique de la marine russe à Tartous existe depuis 1971 en vertu d'un accord entre la Syrie et l'URSS. Son installation sur le site d'une base navale syrienne était destinée au ravitaillement et à la réparation des navires de la 5e escadre opérationnelle soviétique.

Après la désintégration de l'URSS, en 1991, la base a été maintenue, bien que l'escadre méditerranéenne ait cessé d'exister. Entre 1991 et 2007, les bâtiments de guerre russes faisaient de rares escales à Tartous pour se ravitailler en carburant et en nourriture.
En 2015, une rénovation de l'installation navale de Tartous a été lancée afin de pouvoir y faire mouiller des navires de premier (croiseurs ou destroyers) et de deuxième rangs (frégates).

Lire aussi:

Rouée de coups et laissée nue en pleine nuit au bord de la route
Joe Biden commente la lettre laissée par Donald Trump dans le Bureau ovale
Fiasco du vaccin français: «Nous assistons au dépérissement total de l’industrie française»
Référendum climat: «Emmanuel Macron est le plus grand prestidigitateur qu’on ait eu depuis très longtemps»
Tags:
navires, Tartous, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook