Ecoutez Radio Sputnik
    Douma, une banlieue de Damas

    Le site de Douma maquillé par les Russes? Moscou se prononce

    © REUTERS / Omar Sanadiki
    International
    URL courte
    14535

    Lors d'une réunion à huis clos consacrée à l'attaque présumée menée le 7 avril à Douma, le représentant américain à l'OIAC a soupçonné la Russie d'avoir maquillé le site de l’attaque. Sergueï Lavrov a levé le voile à ce propos.

    La Russie n'a pas essayé de maquiller le lieu de l'attaque présumé avec des armes chimiques à Douma, en Syrie, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères, commentant les accusations à ce propos.

    «Je garantis que la Russie n'a pas interféré sur les lieux de l'incident», a annoncé Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne de télévision BBC.

    Le représentant américain à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques a estimé lundi que la Russie aurait pu intervenir la semaine passée sur la zone de l'attaque chimique présumée à Douma afin de faire disparaitre des éléments de preuve.

    Des experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques ont commencé à mener leur enquête concernant l'attaque chimique présumée dans la ville syrienne de Douma. Les inspecteurs de l'OIAC doivent visiter le site lundi pour y prélever des échantillons, interroger des témoins et recueillir des documents afin de déterminer si des armes chimiques ont été utilisées.

    La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

    Lire aussi:

    En défiant les USA, un pays membre de l’UE lance un réseau 5G avec l’aide de Huawei
    Un militaire de Sentinelle ouvre le feu contre un homme armé d’un couteau près d'un hôpital militaire à Lyon
    Sur une vidéo devenue virale, des forces de l'ordre gazent les clients d'un café lors de l’acte 31
    Tags:
    attaque chimique, Casques blancs syriens, OIAC, Sergueï Lavrov, Douma, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik