International
URL courte
10681
S'abonner

Toute transgression de la «ligne rouge» de la Russie en Syrie ne fera que durcir sa réaction, prévient le sénateur russe Konstantin Kossatchev.

Si les États-Unis transgressent la «ligne rouge» de Moscou en Syrie, la réaction russe se durcira et Washington le sait bien, a déclaré lundi aux journalistes Konstantin Kossatchev, président de la commission des Affaires étrangères du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

«Une compréhension claire de ce qui se passe en Syrie et où passent les lignes rouges dont la violation entraînera le durcissement de la réaction russe existe», a-t-il déclaré à l’issue d’une réunion à huit clos sur la situation en Syrie.

Et de préciser que les États-Unis en étaient conscients.

Le sénateur a en outre souligné que, dans les relations russo-américaines, il y avait une «stratégie clairement calculée pour aller de l'avant». Cependant, estime-t-il, malgré une attitude constructive de Moscou, aucun retour de la part de Washington n’est constaté.

Lire aussi:

Un chien retrouvé pendu en Seine-Saint-Denis, une association porte plainte
Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Résistance au vaccin, nouveaux variants du virus en France: l’épidémie peut-elle dégénérer?
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
mise en garde, Conseil de la Fédération, Konstantin Kossatchev, États-Unis, Russie, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook