Ecoutez Radio Sputnik
    Douma

    La Russie a trouvé des «acteurs» de la vidéo réalisée sur l’«attaque chimique» à Douma

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    361017

    Des experts russes à Douma ont recueilli des preuves confirmant que l’attaque chimique présumée à Douma a été fabriquée. Le représentant permanent russe auprès de l'OIAC a remis à ses collègues des photos montrant des «acteurs impliqués subitement ressusciter».

    Les experts russes qui se sont rendus à Douma n'ont pas détecté de signes d'usage d'armes chimiques. En revanche, ils ont trouvé dans la ville des personnes impliquées dans le tournage des films réalisées sur l'attaque chimique présumée, et ont présenté des photos le confirmant, a annoncé le représentant permanent russe auprès de l'OIAC, Alexandre Choulgine.

    «Notre enquête nationale, je le souligne, n'a trouvé aucun indice d'usage d'armes chimiques à Douma. On n'a réussi pas à trouver le moindre témoin, pas une seule personne empoisonnée à l'hôpital. Aucun reste de munitions chimiques n'a été détecté», a-t-il indiqué s'exprimant lundi lors d'une réunion d'urgence des États membres du conseil exécutif de l'OIAC tenue à la Haye.

    «En revanche, on a réussi à trouver des acteurs de la vidéo montée qui a été présentée en tant que "preuve" de l'attaque chimique», a poursuivi le responsable.

    Selon M.Choulgine, les deux personnes impliquées dans le tournage ont une formation médicale et travaillent aux urgences de la ville de Douma.

    Qualifiant les Casques blancs d'ONG «pseudo humanitaire», le responsable russe a par ailleurs affirmé que l'organisation collabore à titre payant avec les gouvernements américain, britannique ainsi que ceux d'autres pays.

    «Avec l'argent occidental, ils fabriquent des films, diffusent des photos consacrées à leur sujet de prédilection ": enfants malheureux, victimes du régime sanglant d'Assad"», a poursuivi M.Choulgine.

    Le représentant russe a par ailleurs présenté aux participants de la rencontre des photos montrant le tournage lors duquel «les acteurs impliqués ressuscitent subitement et ont l'air saint et sauf». «Il est dégueulasse de voir des enfants entraînés à ce genre de spectacle», a-t-il ajouté.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux.

    Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

    Lire aussi:

    Ce que les inspecteurs de l'OIAC devraient absolument vérifier à Douma
    L’OIAC entamera dimanche sa mission d’enquête sur l’attaque chimique présumée à Douma
    Moscou peut prouver que la vidéo de «l’attaque chimique» en Syrie est une mise en scène
    Tags:
    attaque chimique, OIAC, Alexandre Choulguine, Douma, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik