Ecoutez Radio Sputnik
    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»

    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»

    © Photo. Mohammad Najm
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)
    19814

    Lundi, à la veille de la fête nationale, le 17 avril, commémorant la fin du mandat français en 1946, 50.000 jeunes syriens se sont rassemblés sur la place des Omeyyades à Damas pour célébrer la libération de la Ghouta orientale et dénoncer les récentes frappes occidentales contre la Syrie. Sputnik s’y est rendu.

    Cette manifestation sous le slogan «De Maysalun à la Ghoura» a été organisée par l'Union des jeunes révolutionnaires syriens.

    «Nous sommes venus aujourd'hui sur la place des Omeyyades pour exprimer notre joie à l'occasion des victoires remportées par l'armée syrienne. Par le rassemblement d'aujourd'hui, nous voulons dire au monde entier que nous ne sommes pas brisés. Nous apprécions notre armée qui a libéré la Ghouta orientale et toutes les autres régions de Syrie. Nous espérons que le jour viendra où nous pourrons célébrer la libération du terrorisme de tout notre pays», a déclaré à Sputnik Alisar al Hajal.

    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»
    Mohammad Najm
    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»

    Un autre participant à la fête, un certain Nasim Hawaz, s'est dit persuadé que tôt ou tard le terrorisme sera liquidé dans tous les coins de la Syrie.

    «Notre armée a réussi à repousser une triple agression contre notre pays. Par ce rassemblement nous voulons faire comprendre aux agresseurs occidentaux que nous ne transigerons pas sur nos principes», a indiqué à Sputnik Samira Hashmeh, institutrice d'école.

    «Nous disons aux pays-agresseurs: "Nous n'avons pas peur de vous"», a relevé à Sputnik Dana Garib.

    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»
    © Photo. Mohammad Najm
    Les Syriens ont dit aux agresseurs: «Nous n’avons pas peur de vous»

    Une autre jeune fille a enchaîné: «Nous sommes ici pour célébrer la victoire de l'armée syrienne dans la Ghouta orientale, et envoyer un message à Trump et ses alliés, en leur disant qu'ils ont échoué, que les frappes menées par les pays occidentaux ne faisaient que traduire leur impuissance alors que l'armée a éliminé le terrorisme qu'ils finançaient».

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (113)

    Lire aussi:

    Après la Ghouta orientale, quel objectif pour l’armée syrienne?
    L’armée syrienne annonce la libération de toutes les localités de la Ghouta orientale
    La vie reprend son cours dans la Ghouta orientale (vidéo)
    Tags:
    occupation, agresseur, frappe aérienne, armée, Union des jeunes révolutionnaires syriens, Sputnik, Ghouta orientale, Damas, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik