Ecoutez Radio Sputnik
    Vladimir Poutine et Angela Merkel

    Sur fond des tensions en Syrie, Poutine et Merkel s'entretiennent au téléphone

    © Sputnik . Sergei Guneew
    International
    URL courte
    11603

    Lors d'une conversation téléphonique mardi, le Président russe a déclaré à Angela Merkel que les actions de la coalition occidentale, qui a "commis un acte d'agression contre la Syrie", avaient violé de manière flagrante les normes du droit international et avaient endommagé le processus de règlement pacifique dans le pays, annonce le Kremlin.

    Les dirigeants russe et allemand ont discuté mardi de l'aggravation de la situation autour de la Syrie, a indiqué le service de presse du Kremlin.

    «L'aggravation de la situation en Syrie et autour de la Syrie a été discutée en détail. Le Président russe a de nouveau souligné que les actions du groupe des pays occidentaux ayant commis un acte d'agression contre la Syrie violaient de manière flagrante les normes du droit international, y compris la Charte des Nations Unies, et ont sérieusement endommagé le processus de règlement pacifique de la crise syrienne», déclare le communiqué du Kremlin.    

    Vladimir Poutine et Angela Merkel ont souligné l'importance d'une enquête approfondie et objective par la mission de l'OIAC en Syrie.    

    «Les deux parties se sont dites prêtes à faciliter la reprise des efforts politiques et diplomatiques sur le dossier syrien, y compris sur les sites de Genève et d'Astana, et à poursuivre les contacts bilatéraux sur ce dossier», a souligné le Kremlin.

    De plus, «il y a eu un échange de points de vues sur les questions liées à la mise en œuvre du projet Nord Stream 2», note le communiqué.    

    Lire aussi:

    Poutine et Erdogan s'entretiennent par téléphone du dossier sensible de la Syrie
    Sur fond de tensions en Syrie, Macron et Poutine s’entretiennent au téléphone
    Russie, Iran, Turquie: une nouvelle rencontre trilatérale prévue
    Tags:
    OIAC, Angela Merkel, Vladimir Poutine, Syrie, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik