International
URL courte
6511
S'abonner

Vladimir Poutine et Donald Trump pourraient avoir une rencontre dans «un pays tiers» si nécessaire et «si un éventuel entretien entre les deux hommes laisse espérer un résultat positif», a déclaré à Sputnik une source diplomatique russe.

Les Présidents russe et américain pourraient éventuellement se rencontrer dans «un pays tiers» si un tel entretien laisse se profiler l'espoir d'un résultat, a indiqué à Sputnik une source diplomatique russe.

«Pour le moment, on n'est pas allé plus loin que les paroles dans l'organisation d'une rencontre entre Poutine et Trump […]. Les manifestations les plus proches prévues sont le sommet de l'APEC en Papouasie-Nouvelle-Guinée et celui du G20 à Buenos Aires en novembre et les Présidents pourraient se rencontrer en marge» de ces sommets, a ajouté la source.

Toutefois, la rencontre pourrait avoir lieu avant, dans «un pays tiers si la situation l'exige et si un éventuel entretien entre les deux hommes laisse espérer un résultat positif», a souligné la même source.

Vladimir Poutine et Donald Trump ont convenu de l'éventualité d'un sommet et la Maison-Blanche a déclaré que le lieu de rencontre pourrait être Washington. Sarah Sanders, porte-parole de la Maison-Blanche, avait précédemment déclaré que les préparatifs d'une rencontre entre les Présidents russe et américain se poursuivraient, malgré un nouveau train de sanctions contre Moscou.

Le 15 avril, l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley, a indiqué à la chaîne CBS que de nouvelles sanctions seraient imposées le 16 avril à l'encontre de toute entreprise russe «qui a travaillé à l'équipement de Bachar el-Assad et à l'utilisation d'armes chimiques». Le Président américain a toutefois décidé de suspendre l'introduction de nouvelles sanctions, a annoncé The Washington Post le 16 avril.

Lire aussi:

La Russie a élaboré un schéma de traitement en cas de forme grave du Covid-19
Didier Raoult: «Il faut que l’exécutif se garde de faire de la médecine à notre place»
Covid-19, en continu: l'UE fait face «à sa plus grande mise à l'épreuve» de son histoire, selon Merkel
Le traçage numérique pour combattre la pandémie «sera soutenu par les Français», estime Castaner - vidéo
Tags:
armes chimiques, sommet, rencontre, sanctions antirusses, ONU, G20, APEC, Washington Post, CBS, présidence américaine, Sputnik, Sarah Huckabee Sanders, Bachar el-Assad, Nikki Haley, Donald Trump, Vladimir Poutine, Moscou, Washington, Buenos Aires, Papouasie-Nouvelle-Guinée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook