Ecoutez Radio Sputnik
    Riyad

    Riyad promet une riposte «pénible et douloureuse» aux Houthis

    © AFP 2018 Hassan Ammar
    International
    URL courte
    9127

    Riyad ne lésinera pas sur les moyens pour infliger une riposte «pénible et douloureuse» aux rebelles houthis en cas de préjudices portés «aux capacités saoudiennes» par les attaques de drones, a déclaré le porte-parole de la coalition arabe ce 16 avril.

    «L'Arabie saoudite ripostera avec des actions militaires pénibles et douloureuses en cas d'atteinte aux capacités nationales saoudiennes par l'utilisation de drones», a averti le colonel Turki al-Malki, porte-parole de l'Alliance militaire islamique sous commandement saoudien au Yémen, en s'adressant aux rebelles houthis lors d'une conférence de presse lundi dans la ville de Khobar, selon le journal Al-Hayat.

    «Nous partageons notre estimation avec la communauté internationale sur le danger d'escalade en utilisant des drones dans des opérations de sabotage. Le monde traverse une étape importante dans la lutte contre le terrorisme et son idéologie», a déclaré le responsable. «La coalition arabe a réussi à détruire 737 positions des milices houthies au Yémen», a-t-il ajouté.

    Selon le responsable, les rebelles houthis ont tiré un total de 119 missiles balistiques, dont la plupart ont décollé de la ville de Sadah. Il a également affirmé que l'Iran, selon lui, fournit des armes aux milices houthies dont des drones.

    Les rebelles houthis ont annoncé, le 11 avril, avoir mené deux attaques de drones contre l'aéroport d'Abha, dans la province d'Asir, ainsi que contre la société pétrolière nationale Saudi Aramco, dans la province de Jizan, et dans d'autres régions du royaume.

    Lire aussi:

    Al Arabiya: les forces saoudiennes ont abattu un drone houthi à Abha
    Deux attaques de drones menées par les Houthis contre l’Arabie saoudite
    Le roi saoudien s’en prend au pays qui fabriquerait les missiles tirés par les Houthis
    Tags:
    riposte, attaque, drone, Ansarullah, Arabie Saoudite, Yémen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik