International
URL courte
0 41
S'abonner

Mike Pompeo, ex-directeur de la CIA et candidat au poste de secrétaire d'État américain, a rencontré le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un dans le cadre des préparatifs d'un sommet bilatéral, a écrit Donald Trump sur sa page Twitter. Ce tête-à-tête pourrait se tenir début juin «si tout se passe bien».

La nouvelle s'est confirmée: Mike Pompeo, désigné par Donald Trump pour prendre la tête du département d'État, a eu la semaine dernière un entretien avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un. Elle a été annoncée ce mercredi par le Président américain au moyen d'un tweet.

«Mike Pompeo a rencontré Kim Jong-un en Corée du Nord la semaine dernière. La réunion s'est très bien déroulée et une bonne relation s'est formée. Les détails du sommet sont en cours d'élaboration. La dénucléarisation sera une bonne chose pour le monde, mais aussi pour la Corée du Nord!»

Un sommet américano-nord-coréen est en voie de préparation. Initialement, Donald Trump se proposait de rencontrer Kim Jong-un avant fin mai. Le Président américain a fait savoir que cinq lieux étaient à l'étude pour la rencontre, ajoutant qu'elle pourrait se tenir début juin «si tout se passe bien, ou qu'il n'y aurait pas de rencontre si cela ne marche pas bien». Donald Trump a reconnu que les contacts avec des représentants nord-coréens se déroulaient «au plus haut niveau».

Selon The Washington Post, cette visite a été la première «rencontre au plus haut niveau entre les deux pays depuis 2000», c'est-à-dire depuis les négociations entre la secrétaire d'État de l'époque, Madeleine Albright, et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-il.

Lire aussi:

Véran sur le reconfinement: «On n'attendra pas qu'une nouvelle vague arrive pour prendre les bonnes mesures»
Faut-il s’attendre à la fermeture des écoles en cas de nouveau confinement? Blanquer précise
Violente agression d'un adolescent à Paris: une vidéo choc se propage sur la Toile
Tags:
rencontre, sommet, Madeleine Albright, Kim Jong-un, Mike Pompeo, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook