Ecoutez Radio Sputnik
    Le croiseur lance-missile russe Variag

    La Défense russe dément les infos sur le transfert en Syrie d'armes et de munitions

    © Sputnik . Vitaliy Ankov
    International
    URL courte
    17421
    S'abonner

    Le ministère russe de la Défense dément les infos diffusées par le Conseil de sécurité d'Ukraine (SBU) sur le transfert présumé en Syrie d'armes et de munitions par le croiseur russe Variag.

    Les infos diffusées par le Conseil de sécurité d'Ukraine (SBU) sur le transfert présumé de Vladivostok à destination de la Syrie d'armes et de munitions par le croiseur russe Variag ne correspondent pas à la réalité, a annoncé mercredi le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

    «Les dirigeants mal informés des services secrets ukrainiens doivent s'adresser au commandement de la Marine ukrainienne ou à leurs instructeurs occidentaux avant d'inventer de tels fables. Le croiseur lance-missiles Variag, navire-amiral de la flotte russe du Pacifique, n'a jamais fait escale à Tartous, en Syrie. Le point d'approvisionnement et de maintenance de Tartous ne possède pas de quais requis pour accueillir de si grands navires», a indiqué M.Konachenkov.

    Le général a fourni des explications à propos du «transfert présumé de matériels de guerre lourds», soulignant que le croiseur Variag ne dispose pas de soutes appropriées.

    «Un navire de type "croiseur" n'est pas destiné et n'est pas adapté au transport de matériels militaires ou d'autres charges utiles militaires de grande taille», a-t-il noté.

    Tags:
    munitions, démenti, croiseur lance-missiles Variag, Service de sécurité d'Ukraine (SBU), ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, Vladivostok, Tartous, Syrie, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik