Ecoutez Radio Sputnik
    Le chancelier autrichien Sebastian Kurz. Photo d'archive

    Vladimir Poutine et Sebastian Kurz discutent de la Syrie par téléphone

    © Sputnik . Alexey Witwizki
    International
    URL courte
    4401
    S'abonner

    Le Président russe et le chancelier autrichien se sont entretenus par téléphone pour évoquer des étapes possibles afin de désamorcer la situation en Syrie. M. Kurz a souligné que la Russie était un acteur important dans la région et que la participation de Moscou était indispensable pour trouver une voie pacifique au règlement du conflit.

    Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a déclaré qu'il avait discuté avec le Président russe des mesures possibles afin de désamorcer la situation en Syrie.

    «La Russie est une superpuissance et un acteur important en Syrie. La Russie devrait donc être impliquée dans les efforts actuels pour trouver une solution pacifique au conflit afin qu’ils soient concluants», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    «C'est la raison pour laquelle j'ai parlé au Président Poutine au sujet de la Syrie — sur les mesures de confiance possibles pour la désescalade et les initiatives diplomatiques pour une solution au conflit», a poursuivi le chancelier.

    Sebastian Kurz a également ajouté avoir assuré le leader russe que Vienne était prêt à devenir une plate-forme pour les négociations sur la Syrie.

    Les dirigeants russe et autrichien ont souligné l'importance de fournir une assistance humanitaire au peuple syrien et la volonté de contribuer à la reprise des négociations sous l'égide de l'Onu, a annoncé le Kremlin.    

    Hier, Vladimir Poutine a parlé au téléphone avec Angela Merkel en soulignant que les actions de la coalition occidentale, qui avait «commis un acte d'agression contre la Syrie», avaient violé de manière flagrante les normes du droit international et avaient endommagé le processus de règlement pacifique dans le pays. Les dirigeants russe et allemand ont souligné l'importance d'une enquête approfondie et objective par la mission de l'OIAC en Syrie.

    Tags:
    réglement politique, conflit, Sebastian Kurz, Vladimir Poutine, Autriche, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik