Ecoutez Radio Sputnik
    Le logo du Département d'Etat américain

    Syrie: les USA précisent quand ils peuvent avoir recours à la force à l’égard de la Russie

    © AP Photo / Alex Brandon
    International
    URL courte
    6711198

    Le département d’État américain a déclaré que Washington ne cherchait pas de confrontation avec la Russie mais pouvait avoir recours à la force si nécessaire.

    En Syrie, les États-Unis ne veulent pas entrer en confrontation avec la Russie mais les forces armées américaines qui luttent contre les radicaux entendent se défendre en cas de besoin, a déclaré Wess Mitchell, secrétaire adjoint du département d'État pour les affaires européennes et eurasiatiques, dans un communiqué adressé à la Chambre des représentants.

    «Nous ne cherchons pas de confrontation. Néanmoins nos forces armées auront sans aucun doute recours à la force à une échelle proportionnée et nécessaire lors d'opérations qu'elles mènent contre Daech*», a-t-il précisé.

    Selon lui, les États-Unis ont accompli leurs obligations afin d'éviter l'escalade dans les relations avec la Russie en Syrie.

    «Nous avons maintenu des canaux qui visaient à prévenir des incidents afin d'éviter des collisions dans un espace de combat de plus en plus encombré. Ces efforts permettent de réduire au minimum le risque de mauvais calcul», a-t-il ajouté.

    Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Cette coalition tripartite a tiré 103 missiles, dont 71 ont été abattus à l'approche de leurs objectifs. L'année dernière, l'aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles.

    *Une organisation terroriste interdite en Russie

     

    Lire aussi:

    L’Onu dit détenir des preuves de l’implication du prince héritier saoudien dans le meurtre de Khashoggi
    Para bellum: un ultimatum de Washington à l’Iran révélé
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    force, conflit syrien, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik