Ecoutez Radio Sputnik
    Affaire Skripal

    Moscou cite la condition pour accepter les conclusions de l’affaire Skripal

    © AP Photo / Matt Dunham
    International
    URL courte
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)
    9421

    La Russie n'acceptera aucune conclusion concernant l'affaire Skripal tant que des experts russes n'auront pas obtenu l'accès aux victimes et aux documents de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a déclaré Alexandre Choulguine, représentant de la Russie à l'OIAC.

    Tant que les spécialistes russes n'auront pas contacté les victimes de l'affaire Skripal et pris connaissance des documents de l'expertise réalisée par l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques, Moscou ne pourra admettre la moindre hypothèse, a déclaré Alexandre Choulguine, représentant de la Russie à l'OIAC.

    «Nous insistons sur le fait que la Russie n'acceptera les yeux fermés aucune conclusion sur l'affaire Skripal jusqu'à l'application d'une simple condition: les experts russes auront accès aux victimes et aux documents de l'OIAC, ainsi qu'à l'ensemble de toutes les informations réelles dont dispose Londres au sujet de cet incident», a souligné Alexandre Choulguine en prenant la parole à une réunion du Conseil exécutif au siège de l'organisation à La Haye.

    Le 4 mars dernier, l'ex-agent russe Sergueï Skripal et sa fille ont été retrouvés inconscients aux abords d'un centre commercial de Salisbury. Une semaine plus tard, la Première ministre britannique, Theresa May, a accusé la Russie d'être derrière l'empoisonnement des Skripal, sans toutefois présenter de preuves pour appuyer ses allégations, avant d'expulser 23 diplomates russes du Royaume-Uni.

    La Russie a toujours démenti ces allégations et a demandé à Londres à plusieurs reprises de lui permettre de participer à cette enquête.

    Dossier:
    Enquête sur l’empoisonnement de Sergueï Skripal (104)

    Lire aussi:

    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Une nouvelle fusillade meutrière endeuille une cité de Seine-Saint-Denis
    Tags:
    expertise, enquête, empoisonnement, conditions, OIAC, Ioulia Skripal, Sergueï Skripal, Alexandre Choulguine, Theresa May, La Haye, Salisbury, Royaume-Uni, Londres, Russie, Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik