Ecoutez Radio Sputnik
    Armes chimiques

    Du chlore allemand et des grenades fumigènes produites à Salisbury découverts à Douma

    © Sputnik . Pavel Lisitsin
    International
    URL courte
    43911

    Des conteneurs avec du chlore allemand et des grenades fumigènes produites dans la ville anglaise de Salisbury ont été découverts à Douma, a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova lors d'un point presse.

    Lors de la libération de la ville syrienne de Douma, des conteneurs avec du chlore d'Allemagne et des grenades fumigènes fabriquées à Salisbury ont été découverts, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    «Sur des territoires libérés de la Ghouta orientale, des troupes syriennes gouvernementales ont découvert des conteneurs avec du chlore, le type le plus effrayant des armes chimiques, d'Allemagne et des grenades fumigènes fabriquées dans la ville de Salisbury», a-t-elle déclaré lors d'un point presse à Moscou.

    Selon Mme.Zakharova, ce fait est difficile à commenter, il est si terrifiant et il amoindri la foi en l'humanité de certains États.

    «Bien sûr on ne parle pas de pays dans leur globalité, mais des politiciens et des dirigeants qui donnent de tels d'ordres et prennent de telles décisions», a souligné la porte-parole de la diplomatie russe.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre la Syrie. Sur 103 missiles tirés, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, informe le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené au prétexte d'une opération visant à éliminer de prétendues armes chimiques syrienne, suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

    Selon la Défense russe, les forces de la défense antiaérienne russe déployées en Syrie n'ont pas participé à la riposte aux frappes de la coalition tripartite. Le Président russe a qualifié cette attaque d'acte d'agression contre un État souverain.

    Lire aussi:

    Lavrov: la frappe occidentale contre la Syrie visait à saper la mission de l'OIAC
    Des substances chimiques du laboratoire de Porton Down découvertes dans un dépôt à Douma
    «Contenir l'agression»: à quoi serait prêt Moscou après les frappes contre la Syrie?
    Tags:
    grenade fumigène, frappes, attaque chimique, chlore, armes chimiques, ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, Salisbury, Douma, Ghouta orientale, Damas, Royaume-Uni, Syrie, France, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik