Ecoutez Radio Sputnik
    Damas

    La Russie change de position sur la fourniture de S-300 à Damas

    © Sputnik . Mikhail Voskresenskiy
    International
    URL courte
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (111)
    934239

    L’attaque occidentale contre la Syrie libère la Russie de ses engagements de ne pas fournir de complexes de missiles sol-air S-300 à la Syrie, a indiqué à Sputnik le chef de la diplomatie russe.

    Après la frappe de missiles réalisée par les États-Unis et ses alliés contre la Syrie, la Russie n'a plus d'engagements moraux de ne pas fournir à Damas de systèmes de missiles sol-air S-300, a déclaré dans une interview à Sputnik le ministre russe des Affaires étrangères.

    «Nous avions des engagements moraux, nous avions promis de ne pas le faire il y a environ dix ans, je pense, à la demande de nos partenaires que vous connaissez bien, et nous avons pris en compte leurs arguments selon lesquels cela pourrait déstabiliser la situation, bien que ce moyen soit purement défensif, mais néanmoins nous avons exaucé leurs demandes; à présent, nous n'avons plus cet engagement», a indiqué Sergueï Lavrov.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont porté des frappes contre des sites syriens où, selon eux, pourraient être fabriqués des armes chimiques. Sur 103 missiles tirés, 71 ont été interceptés par la DCA syrienne, selon le ministre russe de la Défense. Le bombardement a été mené suite à l'attaque chimique qui aurait été perpétrée le 7 avril à Douma, près de Damas, selon les pays occidentaux.

    Après la frappe de la coalition, l'état-major général russe a déclaré que la Russie pourrait revenir sur la question des livraisons de S-300 à la Syrie et à d'autres pays.

    Dossier:
    Frappes des États-Unis et de leurs alliés contre la Syrie (111)

    Lire aussi:

    «Contenir l'agression»: à quoi serait prêt Moscou après les frappes contre la Syrie?
    Paris menace de frapper de nouveau la Syrie
    Lavrov met les points sur les i concernant les frappes des USA et de leurs alliés en Syrie
    Tags:
    S-300, Sergueï Lavrov, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik