Ecoutez Radio Sputnik
    Berlin

    Berlin réagit après la découverte de chlore allemand dans la Ghouta orientale

    © Sputnik . Ekaterina Tchesnokova
    International
    URL courte
    18459
    S'abonner

    Le ministère allemand des Affaires étrangères a déclaré qu'il ne disposait pas de ses propres données sur la découverte, dans la Ghouta orientale, de conteneurs avec du chlore en provenance d'Allemagne.

    Le ministère allemand des Affaires étrangères ne détient pas d'informations propres au sujet des conteneurs avec du chlore en provenance d'Allemagne découverts dans la Ghouta, a indiqué ce vendredi le porte-parole de l'instance, Rainer Breul.

    «Nous n'avons pas de données à nous et je ne suis pas sûr de distinguer le lien que la partie russe veut établir», a-t-il indiqué.

    Il a ajouté que l'Allemagne n'avait pas délivré d'autorisation à l'importation de son chlore par la Syrie et qu'aucune demande en ce sens n'avait été formulée à Berlin au cours de ces dernières années. Une responsable du ministère allemand de l'Économie a déclaré elle aussi ne pas disposer de «témoignages probants» au sujet de telles livraisons.

    «Il est pourtant notoire que le chlore est utilisé dans nombre de domaines, notamment pour épurer l'eau. La substance en tant que telle n'est pas interdite. Je crois qu'il importe de ne pas permettre de détourner notre attention de la question d'emploi du chlore en qualité d'arme», a poursuivi Rainer Breul.

    Il a fait remarquer qu'il était indispensable d'établir les coupables de l'utilisation de gaz toxique contre la population de la ville syrienne de Douma.

    Lors de la libération de Douma, des conteneurs avec du chlore en provenance d'Allemagne et des grenades fumigènes fabriquées à Salisbury ont été découverts, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

    Les pays occidentaux avaient précédemment accusé Damas d'avoir perpétré une attaque chimique à Douma. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma, publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Moscou estime que l'objectif de ces informations mensongères est de protéger les terroristes et de justifier d'éventuelles actions extérieures.

    Tags:
    faux, fumigènes, attaque chimique, chlore, Casques blancs syriens, Maria Zakharova, Rainer Breul, Moscou, Russie, Salisbury, Syrie, Douma, Ghouta orientale, Berlin, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik