International
URL courte
45484
S'abonner

Le Parti démocrate américain a intenté un procès contre la Russie, l’état-major de campagne de Donald Trump et WikiLeaks suite à l’élection présidentielle aux États-Unis, selon The Washington Post.

The Washington Post vient d'annoncer que le Parti démocrate américain a intenté des poursuites en justice contre la Russie, l'état-major de campagne de Donald Trump et WikiLeaks, les accusant de collusion en vue d'ingérence dans l'élection présidentielle de 2016.

«Au cours de la campagne de 2016, la Russie a lancé une attaque globale contre notre démocratie et a trouvé des partenaires consentants [pour collaborer, ndlr] parmi ceux qui travaillaient pour la campagne de Donald Trump», a affirmé Thomas Perez, président du Comité national démocrate.

Le journal rappelle pour sa part que «les demandeurs exigent des millions de dollars» en compensation des préjudices causés par les piratages, sans citer de montant précis.

La plainte déposée au tribunal de Manhattan indique que des responsables de la campagne électorale de Donald Trump sont entrés en collusion avec le gouvernement et le renseignement russes dans le but de désavantager la candidate du Parti démocrate, Hillary Clinton, et d'aider le candidat républicain en piratant les réseaux informatiques du Parti démocrate et en diffusant des documents qui y ont été volés.

Les États-Unis ont précédemment accusé la Russie «d'ingérence» dans leur élection présidentielle, notamment par le biais de piratages des réseaux sociaux. Moscou a rejeté à plusieurs reprises les accusations de tentatives faites pour influer sur les élections dans plusieurs pays, tandis que le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, les a qualifiées d'«absolument infondées».

Donald Trump a récemment réagi à l'inculpation de 13 Russes par le procureur spécial, Robert Mueller pour «complot contre les Etats-Unis». Selon le Président, la Russie a lancé sa campagne contre les États-Unis bien avant qu'il ne présente sa candidature et, de ce fait, il ne peut y avoir eu collusion entre lui et Moscou.

Lire aussi:

Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Deux Algériens ligotent et menacent d’égorger un camarade à Brest pour extorquer son argent
Ils braquent une femme et son bébé à Nanterre et engagent une course-poursuite avec sa voiture
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Tags:
élection présidentielle, Parti démocrate des Etats-Unis, Washington Post, WikiLeaks, Tom Perez, Donald Trump, Hillary Clinton, Dmitri Peskov, Moscou, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook