Ecoutez Radio Sputnik
    Alors qu’il souffle ses 70 bougies, Israël peut être «optimiste» quant à son avenir

    Alors qu’il souffle ses 70 bougies, Israël peut être «optimiste» quant à son avenir

    © AP Photo / Ariel Schalit
    International
    URL courte
    211436

    Les Israéliens célèbrent cette semaine les 70 ans de leur État. Dans un entretien accordé à Sputnik, Raphael Ofek, ex-analyste principal du renseignement militaire d’Israël, a évoqué le chemin parcouru par l'État hébreu pour devenir une superpuissance économique régionale et un acteur international quasi incontournable.

    L'année 1948 a marqué la naissance de l'État d'Israël qui est aujourd'hui considéré dans le monde comme un pays très puissant sur les plans économique, militaire et scientifique, a rappelé à Sputnik Raphael Ofek.

    «À ce jour, l'économie israélienne figure parmi les économies les plus développées du monde, et bien qu'il ne soit pas grand, l'État hébreu est reconnu comme une superpuissance en matière de hautes technologies et de savoir-faire numériques», a précisé l'interlocuteur de l'agence.

    Et d'ajouter qu'Israël restait entre autres l'État le plus stable du Proche-Orient, région considérée toutefois comme «dangereuse pour la vie».

    «Quant à la sécurité, Israël est confronté à bien des difficultés, dont sa confrontation avec le mouvement Hamas et l'Administration palestinienne, l'Iran et le parti Hezbollah, allié de ce dernier au Liban», a poursuivi M.Ofek.

    Selon l'expert, à la différence de très bonnes relations entre l'Iran et Israël d'avant la Révolution islamique de 1979, les actuels leaders spirituels à Téhéran sont très hostiles envers l'État hébreu.

    «Israël y est présenté comme Satan que les représentants de Téhéran s'appliquent à liquider au Proche-Orient. Le changement n'est possible qu'en cas de changement de régime actuel en Iran. La nation iranienne est fatiguée du régime en place», a-t-il affirmé.

    M.Ofek a par ailleurs évoqué le conflit israélo-palestinien, estimant que la paix avec les Palestiniens ne pourrait être instaurée que si ces derniers cessaient de terroriser la population d'Israël et reconnaissaient à celui-ci le droit d'exister en tant qu'État hébreu.

    Interrogé sur sa vision de l'avenir d'Israël, l'interlocuteur de Sputnik a déclaré: «Je suis optimiste sur la plupart des choses».

    Les observateurs dans le monde constatent toutefois qu'Israël fête son 70e anniversaire en brandissant sa puissance militaire et son improbable réussite économique face aux menaces régionales renouvelées et aux incertitudes intérieures.

    Lire aussi:

    Israël se rejoindra-t-il à l’«Otan arabe» contre l’Iran?
    «Vandalisme diplomatique» en Israël: Trump cherche-t-il la guerre?
    «Écarter l’Iran des affaires syriennes»: Israël peut-il espérer une coopération russe?
    Tags:
    menaces, sécurité, population, anniversaire, conflit israélo-palestinien, Révolution islamique iranienne (1979), Sputnik, Hamas, Hezbollah, Raphael Ofek, Proche-Orient, Téhéran, Iran, Liban, Palestine, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik