Ecoutez Radio Sputnik
    la Ghouta orientale

    Pourquoi les extrémistes ne créeront-ils jamais leur État en Syrie?

    © Sputnik . Mikhail Alaeddin
    International
    URL courte
    2353

    Les extrémistes en Syrie ne seront jamais en mesure de réaliser leur «projet» visant à créer une région autonome dans le sud du pays, a fait savoir à Sputnik Fares Shehabi, président de la Fédération syrienne des industries, membre de l'Assemblée du peuple représentant Alep.

    Les radicaux n'établiront pas de région autonome dans le sud de la Syrie, ils n'ont la capacité que d'«affaiblir» momentanément le gouvernement syrien, a indiqué à Sputnik Fares Shehabi, président de la Fédération syrienne des industries, membre de l'Assemblée du peuple représentant Alep, lors du Forum économique de Yalta, en Crimée.

    «Ils ne peuvent que causer des problèmes pour une période limitée, nous contenir, nous affaiblir temporairement. Mais nous finirons par libérer la région. Ils ont tenté de le faire à Alep, à Homs, dans la Ghouta orientale», a indiqué M.Shehabi.

    Et d'ajouter:

    «Tous leurs projets ont échoué, ils ont essayé de le faire à Deir ez-Zor. Maintenant, chaque ville près de la frontière dans le sud sera libérée. Donc toutes ces conversations n'ont pas de sens.»

    L'interlocuteur de Sputnik a en outre évoqué le rôle des autorités américaines dans la lutte contre les terroristes en Syrie.

    «Il n'y a eu jamais de guerre menée par les États-Unis contre le terrorisme. Il s'agissait pour eux de gérer le terrorisme, pas de se débarrasser du terrorisme. Un exemple: Daech* était dans la région de Deir ez-Zor, lorsque nous combattions Daech* pour le défaire, pour se débarrasser pour toujours de Daech*, qui était là? Qui est intervenu et a aidé Daech*? Les États-Unis.»

    Fares Shehabi a en outre commenté l'empoisonnement de Sergueï et Ioulia Skripal et les frappes menées par la coalition tripartite en Syrie. Selon lui, ces deux affaires sont liées.

    «Ils [les pays occidentaux, ndlr] veulent montrer que la Syrie et la Russie utilisent les armes chimiques pour se débarrasser de leurs ennemies, qu'ils sont des agresseurs [avec des armes, ndlr] chimiques, ils veulent nous diaboliser, nous faire passer pour des démons.»

    Le 19 avril Moscou a annoncé disposer d'informations selon lesquelles l'opposition syrienne et le Front al-Nosra* tentaient de créer, avec le soutien des États-Unis, une région autonome dans le sud de la Syrie.

    Une source diplomatico-militaire avait précédemment aussi déclaré que des membres du Front al-Nosra* et de l'Armée syrienne libre (ASL) élargissaient leur zone de contrôle dans le sud de la Syrie afin d'y créer une région autonome sous le patronage des États-Unis.

    *Organisations interdites en Russie.

    Lire aussi:

    La bataille décisive pour la Syrie a déjà commencé
    Derniers bastions de Daech: la guerre en Syrie touche à sa fin
    L’aviation russe pilonne des terroristes en route vers Deir ez-Zor (vidéo)
    Tags:
    radicaux, Ghouta orientale, Homs, Alep, Yalta, Crimée, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik