Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump

    Un sénateur russe avertit Trump: ne devenez pas «le père de la bombe atomique iranienne»

    © REUTERS / Joshua Roberts
    International
    URL courte
    8451

    Compte tenu du fait que Téhéran se dit prête à reprendre la production d'uranium enrichi si Washington se retire de l'accord sur le nucléaire iranien, Donald Trump doit être conscient des conséquences de ses décisions, estime le sénateur russe Alekseï Pouchkov.

    Donald Trump doit comprendre à quoi pourrait aboutir sa décision de faire sortir les États-Unis de l'accord nucléaire iranien, indique le président de la commission de la politique d'information au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe), Alekseï Pouchkov.

    «Dans le cas de l'Iran, Trump et ses conseillers jouent avec le feu. Si les USA quittent néanmoins l'accord nucléaire iranien, Téhéran reprendra son programme nucléaire. Alors, finalement Trump deviendra le père de la bombe atomique iranienne», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

    ​Samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Javad Zarif a déclaré que l'Iran reprendra la production d'uranium enrichi si Washington rompt l'accord sur le nucléaire iranien comme Donald Trump menace de le faire.

    Le Président américain a posé la date du 12 mai comme ultimatum à ses alliés européens pour qu'ils s'entendent avec l'Iran afin de «remédier aux terribles lacunes» du texte de l'accord.

    À cette date, s'ils n'ont pas trouvé le moyen de durcir l'accord signé en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran pour l'empêcher de se doter de la bombe atomique, le Président américain menace de rétablir des sanctions contre Téhéran et de se retirer du texte.

    M.Trump réclame davantage d'inspections et, surtout, la suppression des limitations dans le temps imposées à Téhéran sur son activité nucléaire, censées expirer en 2025 et 2030.

    Le sort de l'accord sur le nucléaire iranien sera un des points clé de la visite du Président français aux États-Unis à partir de lundi, suivie vendredi par celle de la chancelière allemande. Pourtant, selon le chef de la diplomatie iranienne, les tentatives d'Emmanuel Macron et d'Angela Merkel «d'apaiser le Président Trump s'apparentent à une perte de temps».

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: Téhéran lance un avertissement à Washington
    Téhéran: «Tout ou rien. Il n’y a pas de plan B pour l’accord nucléaire»
    Téhéran met en garde les USA sur les conséquences d’un retrait de l’accord nucléaire
    Tags:
    programme nucléaire iranien, Alexeï Pouchkov, Donald Trump, États-Unis, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik