International
URL courte
4213
S'abonner

La Maison-Blanche n'entend lever aucune des sanctions économiques qui visent la Corée du Nord tant que cette dernière n'aura pas notablement progressé dans le démantèlement de son programme nucléaire.

«Lorsque le Président dit qu'il ne répètera pas les erreurs du passé, cela signifie qu'il ne fera pas de concession significative, comme lever des sanctions, tant que la Corée du Nord n'aura pas considérablement démantelé son programme nucléaire», a déclaré un responsable américain au quotidien The Washington Post.

Donald Trump a affirmé dimanche n'avoir «rien cédé» à la Corée du Nord qui a annoncé, selon lui, sa «dénucléarisation» en suspendant ses essais nucléaires et de missiles balistiques.

«Nous n'avons rien cédé et ils ont accepté la dénucléarisation (très bien pour le monde), la fermeture de sites et la fin des essais», a écrit M. Trump sur Twitter, répondant apparemment aux commentaires d'un journaliste de la chaîne télévisée NBC News.

«La route est longue avant une conclusion sur la Corée du Nord, cela va peut-être marcher, ou pas — l'avenir le dira… Mais ce que je fais maintenant aurait dû être fait il y a longtemps!», a-t-il ajouté.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé samedi que le pays cessait ses essais nucléaires et ses lancements de missiles balistiques intercontinentaux, jugeant que le site d'essais nucléaires de Punggye-ri (nord) allait fermer car il avait «rempli sa mission». Il n'a toutefois pas évoqué le démantèlement de l'arsenal nucléaire de Pyongyang.

Cette déclaration-surprise intervient avant un sommet historique qui devrait avoir lieu entre MM. Kim et Trump, en principe début juin.

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
Trump veut «un pacte nucléaire» avec la Russie, le Kremlin lui répond
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
nucléaire, sanctions, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook