International
URL courte
9932
S'abonner

Des radicaux ayant combattu contre Damas ont remis à l’armée gouvernementale un lot conséquent de blindés et de munitions, sous le contrôle du Centre russe pour la réconciliation.

Des membres du groupe extrémiste Jaych al-Islam ont remis à l'armée gouvernementale syrienne 30 blindés dont des chars soviétiques T-55, T-62 et T-72, a fait savoir le chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, Iouri Evtouchenko.

​En vertu des accords passés, et sous le contrôle du Centre pour la réconciliation, les radicaux ont également remis à Damas trois camionnettes chargées d'armes de gros calibres, 36 lance-roquettes antichar, 20 mitrailleuses lourdes, ainsi que des mortiers, des missiles antichar téléguidés, des missiles tactiques, une grande quantité de mines, des grenades à main et plus de 63.000 munitions de différents calibres.

En outre, des dépôts d'armes contenant de grandes quantités de munitions de différents calibres ont été mis sous le contrôle des forces gouvernementales.

La plupart des blindés avaient été saisis en mars 2014 à la base de la 559e brigade de chars située à 50 km de Doumeir. En 2016, la base était passée entre les mains de Daech* mais a par la suite été libérée par les forces de Damas.

Une partie des radicaux sont passés du côté de l'armée gouvernementale avec leurs armes et leurs blindés, selon le canal Telegram Directorate 4.

*Organisation terroriste interdite en Russie

 

Lire aussi:

Il braque un bar-tabac dans l'Oise puis entame une carrière de gendarme en Turquie
Lalanne risque cinq ans de prison pour son appel à l’armée visant à destituer Macron
Des centaines d’étudiants font la queue à Paris pour les distributions alimentaires – vidéo
«Le jour de son agression, Yuriy avait un tournevis dans sa poche», selon BFM TV
Tags:
véhicules blindés, char, armements, Jaysh al-Islam (Armée de l'islam), Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook