International
URL courte
19722
S'abonner

Le Kremlin a salué la décision de Pyongyang de suspendre à compter du samedi 21 avril ses essais nucléaires et de missiles balistiques. Selon Dmitri Peskov, la Russie apprécie «très positivement de telles décisions».

Moscou considère comme positive les déclarations de la Corée du Nord sur l'arrêt des essais nucléaires, a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, indiquant que cette décision provoque une diminution de la tension sur la péninsule.

«Nous apprécions très positivement de telles décisions. Les décisions qui débouchent directement sur une diminution de la tension sur la péninsule. Et, bien sûr, nous saluons toutes les mesures qui nous rapprochent de la dénucléarisation de la péninsule coréenne», a déclaré Dmitri Peskov.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé samedi que le pays cessait ses essais nucléaires et ses lancements de missiles balistiques intercontinentaux, jugeant que le site d'essais nucléaires de Punggye-ri (nord) allait fermer car il avait «rempli sa mission».

Auparavant, Moscou s'est par ailleurs dit «satisfait» de voir la situation dans la péninsule se développer «positivement» et suivre la feuille de route du règlement nord-coréen déposée par la Russie et la Chine. Celle-ci prévoit notamment la suspension réciproque de l'activité militaire dans la région ainsi que l'établissement de contacts directs entre Pyongyang d'un côté et Washington et Séoul de l'autre. Les contacts en question devraient par la suite déboucher sur des négociations multilatérales consacrées à l'ensemble des problèmes de la péninsule, dont le nucléaire.

Lire aussi:

Une meute de loups dévore un chien et oblige un homme à grimper dans un arbre en centre-ville – vidéo choc
La journée des câlins «dégénère» sur le plateau de TPMP d’Hanouna - vidéo
Un Algérien et une Marocaine interpellés pour adultère, ils risquent jusqu’à deux ans de prison au Maroc
Chef d'état-major français: tuer le général iranien Soleimani en Irak n'était «pas une bonne idée»
Tags:
tests nucléaires, Kremlin, Kim Jong-un, Dmitri Peskov, Corée du Nord, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik