Ecoutez Radio Sputnik
    Missile supersonique russo-indien BrahMos

    Après cette grave fuite d’information, quel partenaire choisira la marine algérienne?

    © AFP 2018 RAVEENDRAN
    International
    URL courte
    Kamal Louadj
    11524

    La marine algérienne pourrait prendre la décision d’équiper ses frégates Meko A-200 de missiles supersoniques BrahMos ou Club, suite la divulgation de données techniques sensibles concernant le missile RBS-15 suédois, avec lequel ces navires sont équipés actuellement.

    Les frégates de classe Meko 200, de fabrication allemande, de la marine algérienne, pourraient être équipées de missiles supersoniques russo-indiens de type BrahMos ou des russes Club, suite à une fuite d'informations techniques sensibles concernant les missiles antinavires RBS-15, de fabrication suédoise, dont sont équipés les bateaux algériens, selon le site d'information militaire Menadefense.

    Les fuites en question ont été publiées par le journal suédois Aftonbladet il y'a une dizaine de jours, selon Menadefense. Elles concernent «les données techniques la vitesse, les angles d'évolution et les charges du missile RBS-15, qui est actuellement en service en Algérie, en Allemagne, en Finlande, en Pologne et en Suède sous ses différentes variantes, dont les plus anciennes datent des années 80», a précisé le site d'information.

    Le danger que ces révélations font peser sur les capacités balistiques de ces navires de guerres algériens réside dans le fait «qu'avoir accès aux gammes de fréquences du système de guidage du missile, de la signature radar ou thermique, peut permettre de développer des contre-mesures le rendant [le missile RBS-15, ndlr] complètement inefficace». Le RBS-15 MKIII utilisé par les Meko A-200, qui souffre déjà du fait qu'il est subsonique, risque de ne pas satisfaire les besoins des forces navales algériennes, surtout si l'on ajoute la performance très mitigée des missiles chinois C802 utilisés sur les corvettes C28A de fabrication chinoise, a souligné le site d'information.

    Selon Menadefense, la possibilité qui s'offre à la marine algérienne pour remédier à ces problèmes serait «d'équiper les deux types de navires [Meko A-200 et C28A, ndlr] de systèmes russes supersoniques BrahMos ou Club, ou bien de généraliser à des fins de standardisation l'utilisation des missiles Club dans leurs versions sous-marines, Club-S, ou en containers, Club-K».

    Pour rappel, le missile BrahMos a été créé par l'entreprise mixte russo-indienne BrahMos Airspace sur la base du missile russe P-800 Oniks (version export: Yakhont). Le système Club est la version export des célèbres missiles Kalibr, la marine algérienne en a déjà équipé ses sous-marins de classe Kilo.

    Lire aussi:

    La marine algérienne a-t-elle bien choisi ses corvettes et les armes qui les équipent?
    L'Inde tire pour la première fois son missile BrahMos depuis un chasseur Su-30MKI
    Quelques exemples de l’armement russe qui font la puissance de l’armée algérienne
    Tags:
    missiles antinavires, information secrète, fuite, BrahMos, BrahMos Aerospace, Algérie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik