Ecoutez Radio Sputnik
    Angela Merkel et un réfugié

    «Nouveau phénomène»: Merkel met en lumière l'antisémitisme des migrants arabes

    © AFP 2018 DPA/Bernd Von Jutrczenka
    International
    URL courte
    9110

    Il y a un autre type de sentiment anti-juif qui a pris racine en Allemagne, a affirmé Angela Merkel lors d’une interview accordée à la chaîne israélienne Channel 10. En fait, selon les statistiques de la police, au moins 1.421 crimes antisémites ont été commis en Allemagne l'année dernière. Certaines personnalités françaises font le même constat.

    «Nous faisons face à un nouveau phénomène, puisque nous avons beaucoup de réfugiés parmi lesquels il y a par exemple des personnes d'origine arabe, qui importent une autre forme d'antisémitisme dans le pays», a déclaré Merkel à la Channel 10, une chaîne privée israélienne.

    «Mais malheureusement, l'antisémitisme existait auparavant», a-t-elle ajouté.

    Le 17 avril, deux jeunes portant une kippa ont été agressés alors qu'ils marchaient dans un quartier huppé de Berlin. Les agresseurs étaient trois jeunes, dont l'un au moins parlait arabe, a affirmé l'une des victimes, Adam, 21 ans.

    Selon le journal Bild, le présumé agresseur principal qui vient de se livrer à la police est un réfugié syrien ayant vécu dans un centre pour migrants près de Berlin.

    La victime, qui n'est pas juive mais un Arabe israélien, a expliqué avoir été hélé et insulté par le groupe et avoir décidé à ce moment-là de filmer la scène avec son téléphone portable. Les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux montrent son agresseur en train de le fouetter avec sa ceinture en criant «yahoud», juif en arabe, et «trou du cul». La victime a expliqué avoir ce soir-là porté pour la première fois une kippa, qui lui avait été offerte par un ami, notamment pour se prouver que cela ne risquait rien dans les rues de Berlin.

    Cette agression a suscité de nombreuses critiques en Allemagne, où la lutte contre l'antisémitisme a une importance particulière pour le pays, toujours hanté par son passé nazi.

    Angela Merkel avait vivement dénoncé cet «incident terrible» et promis de «réagir».

    «Nous sommes confrontés à de l'antisémitisme parmi les Allemands et aussi parmi les populations provenant du monde arabophone», a-t-elle déclaré.

    Ces derniers mois, du fait de l'essor de l'extrême droite et des inquiétudes dues à l'afflux de réfugiés arabes, un débat monte dans le pays sur la résurgence en Allemagne de la haine à l'égard des Juifs, notamment dans les cours d'école.

    Deux jours auparavant, des centaines de personnalités françaises, dont Nicolas Sarkozy, Bernard Cazeneuve ou encore Gérard Depardieu ont publié dans le Parisien une tribune dans laquelle ils s'élèvent contre un «nouvel antisémitisme» issu de «la radicalisation islamiste».

    Lire aussi:

    En Allemagne, l'antisémitisme croissant chez les musulmans inquiète les Juifs
    «Légalisez l'exécution des Juifs»: les actes antisémites se multiplient en Australie
    «Berlin porte une kippa»: une manif en soutien aux juifs dans un contexte d'antisémitisme
    Tags:
    antisémitisme, réfugiés, Angela Merkel, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik