International
URL courte
3190
S'abonner

Face à la menace de Washington de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien, Téhéran menace à son tour de relancer ses sites nucléaires arrêtés dans le cadre de ce texte.

En cas de retrait des États-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien, l'Iran relancera le fonctionnement de ses sites nucléaires arrêtés, a déclaré le secrétaire du conseil suprême de sécurité nationale d'Iran, Ali Chamkhani.

«Nous replacerons l‘activité de nos sites nucléaires au niveau qu'elle atteignait avant la conclusion de l'accord [sur le nucléaire iranien]», a indiqué le responsable, interrogé par des journalistes sur les conséquences d'un éventuel retrait de Washington de cet accord.

Téhéran, selon M. Chamkhani, est habitué à ce genre de pression. «Cela revêtira une importance pour la sécurité internationale en général», a-t-il ajouté.

Donald Trump a posé la date du 12 mai comme ultimatum à ses alliés européens pour qu'ils s'entendent avec l'Iran afin de «remédier aux terribles lacunes» du texte de l'accord.

À cette date, s'ils n'ont pas trouvé le moyen de durcir l'accord signé en 2015 par les grandes puissances avec l'Iran pour l'empêcher de se doter de la bombe atomique, le Président américain menace de rétablir des sanctions contre Téhéran et de se retirer du texte. M.Trump réclame davantage d'inspections et, surtout, la suppression des limitations dans le temps imposées à Téhéran sur son activité nucléaire, censées expirer en 2025 et 2030.

Selon Ali Chamkhani, le secrétaire du Conseil suprême de sécurité nationale iranien, l'Iran pourrait se retirer du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) si M.Trump renonçait à l'accord nucléaire.

Lire aussi:

«Il a tiré quatre balles dans la poitrine d’Asoman»: après qu’on a abattu son chien, elle pense à fuir l’Afghanistan
La Nasa envoie «une carte postale depuis le bout de l'espace» – image
«Scène déchirante»: un chien figé dans de la poix découvert par des enfants en Argentine – images
Tags:
nucléaire, programme nucléaire iranien, Iran, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook