Ecoutez Radio Sputnik
    région de Qalamoun

    Une nouvelle région syrienne libérée des radicaux sera protégée par des militaires russes

    © REUTERS / Bassam Khabieh
    International
    URL courte
    4602

    Après la libération du Qalamoun oriental des extrémistes qui s’y étaient installés par les troupes gouvernementales syriennes conjointement avec les forces russes, la police militaire russe participera aux patrouilles dans les localités de la région.

    La police militaire russe patrouillera les villes du Qalamoun oriental contrôlées par les forces gouvernementales, a fait savoir un porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

    Conjointement avec la police syrienne, les Russes patrouilleront écoles, hôpitaux et administrations publiques pur assurer la sécurité des habitants.

    L'armée gouvernementale syrienne et la police militaire russe sont entrées dans l'enclave la veille. Auparavant, ce territoire était contrôlé par neuf groupes islamistes, dont Jaych al-Islam.

    Près de 5.500 radicaux et leurs familles ont déjà été évacués de l'enclave.

    Le retrait des extrémistes de la ville de Doumeir, considérée jadis comme étant la capitale et le centre d'approvisionnement du Qalamoun oriental, a été achevé en fin de semaine dernière.

    Dans cette région, un accord analogue à celui conclu dans la Ghouta orientale, près de Damas, sur le retrait des extrémistes a été mis en place.

    Lire aussi:

    La police militaire russe patrouille jour et nuit la banlieue de Damas
    Deux civils tués et 16 autres blessés dans des tirs contre les quartiers du sud de Damas
    Excès de volontaires: pourquoi les Syriens aspirent-ils à intégrer l’armée?
    Tags:
    police, Qalamoun oriental, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik