Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de l'OIAC à La Haye

    Ce que les inspecteurs de l'OIAC devraient absolument vérifier à Douma

    © AP Photo / Peter Dejong
    International
    URL courte
    7240
    S'abonner

    La Russie juge nécessaire que les experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) en Syrie inspectent les laboratoires clandestins dans la ville syrienne de Douma, où les terroristes ont produit des armes chimiques, a déclaré le représentant permanent russe auprès de l'OIAC, Alexandre Choulguine.

    La partie russe a appelé les inspecteurs de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), qui se sont rendus à Douma suite à l'attaque chimique présumée, à y examiner les laboratoires clandestins des terroristes, a annoncé aux médias russes le représentant permanent russe auprès de l'OIAC, Alexandre Choulguine.

    «Hier, des experts ont visité Douma pour la deuxième fois. Ils continuent d'inspecter les lieux associés à l'utilisation possible d'armes chimiques», a-t-il expliqué.

    «En outre, nous rappelons la nécessité d'inspecter les laboratoires chimiques clandestins découverts à Douma, où des terroristes ont produit des munitions chimiques», a exhorté M. Choulguine.

    «Nous espérons que les experts auront suffisamment de temps et qu'ils auront envie de tout comprendre», a-t-il conclu.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux.

    Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

     

    Lire aussi:

    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    PSG - Galatasaray: des heurts près du Parc des Princes, un blessé - vidéos
    «On va durcir»: le plan d’action des policiers après les annonces de Philippe - vidéos
    OPEX: l’armée française engagée dans des missions de plus en plus violentes
    Tags:
    expert, armes chimiques, laboratoire, OIAC, Douma, Russie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik