International
URL courte
Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)
5161
S'abonner

Les dirigeants israéliens diffusent des mensonges quant à la volonté de «dizaines de pays» de transférer leurs ambassades à Jérusalem, a déclaré à Sputnik le chef de la diplomatie palestinienne.

Les déclarations des officiels israéliens selon lesquelles de nombreux pays sont prêts à déménager leurs ambassades à Jérusalem ne sont que «des rêves infondés», estime le ministre palestinien des Affaires étrangères Riyad al-Maliki contacté par Sputnik.

«Il [le Premier ministre Netanyahu] diffuse des mensonges et les croit lui-même. Il essaie de se persuader que des dizaines de pays suivront l'exemple des États-Unis», a déclaré M.al-Maliki.

«En fait, ces "dizaines de pays" n'existent pas, ce ne sont que des rêves infondés de Netanyahu. Qu'il rêve toujours», a-t-il lancé.

Pour le moment, seuls le Honduras, la Roumanie et la République tchèque sont en train d'étudier la possibilité de transférer leurs ambassades à Jérusalem, rappelle le chef de la diplomatie palestinienne. Selon lui, son homologue roumain vient de le contacter pour promettre qu'aucune démarche en ce sens ne serait prise.

En ce qui concerne la République tchèque, les Palestiniens comptent sur le fait que Prague opte pour la coordination avec ses partenaires de l'Union européenne, a fait savoir M.al-Maliki. Au Honduras, les autorités doivent prendre en compte l'opinion de la diaspora palestinienne qui représente près de 100.000 personnes, estime-t-il.

En décembre, le Président américain Donald Trump a reconnu Jérusalem comme la capitale d'Israël et a annoncé que l'ambassade américaine déménagerait de Tel Aviv à Jérusalem. Cette décision a été accueillie favorablement par Israël et critiquée par les Palestiniens et une grande partie de la communauté internationale.

Dossier:
Les États-Unis reconnaissent Jérusalem comme capitale d'Israël (78)

Lire aussi:

Pour faire adopter le pass sanitaire, «le gouvernement mène une guerre d’usure aux Français»
Documentaire sur Jeanne d'Arc censuré: la polémique gagne l'Assemblée nationale – vidéo
«Il me faut beaucoup plus que ça»: cet ancien ministre «n’arrive pas à vivre» avec près de 4.000 euros de retraite
Nicolas Sarkozy redoute que «notre avenir ne soit sombre»
Tags:
diplomatie, transfert, ambassade, conflit israélo-palestinien, capitale, Donald Trump, Riyad al-Maliki, Israël, Palestine, Jérusalem
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook