International
URL courte
15492
S'abonner

L’Iran appelle les pays musulmans à s’unir pour faire face «aux tentatives américaines d’intimidation», a déclaré l’ayatollah Ali Khamenei, ce jeudi, en affirmant que son pays ne baisserait pas les bras devant «les États-Unis et les autres ennemis».

Le guide suprême de la révolution islamique iranienne, l'ayatollah Ali Khamenei, a appelé, ce jeudi, les pays musulmans à s'unir dans un front commun pour faire face aux États-Unis, selon l'agence iranienne Tasnim.

«Les pays musulmans doivent s'aligner sur une même ligne contre les États-Unis et les ennemis», a déclaré le guide de la révolution en ajoutant que «L'Iran a résisté avec succès aux tentatives d'intimidation américaines et d'autres forces arrogantes, et nous continuerons à résister. Tous les pays musulmans doivent s'unir contre les États-Unis et ces autres ennemis».

«Le Président américain a dit avec une extrême arrogance aux pays arabes: "si nous n'étions pas présents vous ne resteriez pas une semaine de plus au pouvoir" et cela est le summum de l'humiliation», a rappelé Ali Khamenei en soulignant que «des pouvoirs idiots dans certains pays tuent les gens comme c'est le cas au Yémen et en Afghanistan».

The Wall Street Journal a signalé, le 17 avril, que la Maison-Blanche avait demandé à l'Arabie saoudite, au Qatar et aux Émirats arabes unis de débloquer des milliards de dollars pour restaurer le nord de la Syrie. Selon les fonctionnaires, la Maison-Blanche voudrait également que les pays arabes envoient leurs militaires dans la région. L'initiative américaine vise, selon le média, à éviter «un vide en matière de sécurité» en Syrie, qui permettrait à Daech* de revenir dans la région.

De son côté, le porte-parole du Comité de sécurité nationale iranien, Hussein Nakoui Husseini, a déclaré, mercredi 18 avril, à l'agence Sputnik, que «les États-Unis veulent faire payer» à leurs alliés «le coût, financier et humain, de la guerre en Syrie» en soulignant que «l'envoi de forces armées arabes en Syrie à la place des forces américaines est une guerre [américaine, ndlr] par procuration».

*Organisation terroriste interdite en Russie

Lire aussi:

Moins de 24h après sa nomination, #CastexDemission déjà top tendance sur Twitter
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Un colistier du nouveau maire de Saint-Ouen tente d’échapper à un contrôle sur un scooter volé
Tags:
contre-offensive, contre-attaque, alliance militaire, alliance, ayatollah Ali Khamenei, États-Unis, Iran
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook