Ecoutez Radio Sputnik
    Un laboratoire d'armes chimiques à Douma

    Moscou peut prouver que la vidéo de «l’attaque chimique» en Syrie est une mise en scène

    © Sputnik . Nour Molhem
    International
    URL courte
    22791

    La Russie est capable de prouver que la vidéo des Casques blancs sur la présumée l’attaque chimique en Syrie est montée de toutes pièces.

    Moscou peut prouver que la vidéo des Casques blancs, présentant l'emploi présumé d'une arme chimique le 7 avril dans la ville syrienne de Douma, n'est qu'un faux, a déclaré ce jeudi le représentant de la Russie auprès de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), Alexandre Choulguine, lors d'une conférence de presse avec la participation de témoins de cette «attaque».

    «Aujourd'hui, nous pouvons prouver que la vidéo des Casques blancs n'est qu'une vulgaire mise en scène. Par conséquent, les références de ceux que nous appelons nos partenaires occidentaux à cet enregistrement en qualité de témoignage de l'attaque chimique sont entièrement inconsistantes. C'est d'ailleurs ce que notre conférence de presse visait», a-t-il fait remarquer.

    Il a indiqué que les représentants des États-Unis, de la France et du Royaume-Uni n'avaient pas pris part à cette conférence de presse à l'OIAC où ont été invités des témoins de la présumée attaque chimique du 7 avril à Douma.

    «Elle [la conférence de presse, ndlr] a rassemblé des dizaines de pays membres du Conseil exécutif de l'OIAC qui nous ont posé beaucoup de questions. Mais, malheureusement, les représentants des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, des pays de l'UE et de l'Otan, ainsi que certains alliés asiatiques des USA étaient absents», a-t-il constaté.

    Dans la nuit du 13 au 14 avril, les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué des sites d'infrastructures militaires de la Syrie. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril dans la ville de Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux.

    Damas a qualifié les accusations contre l'armée syrienne liées aux armes chimiques de peu convaincantes. La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'OIAC.

    Lire aussi:

    L’OIAC entamera dimanche sa mission d’enquête sur l’attaque chimique présumée à Douma
    Syrie: la mission de l’OIAC reportée à cause d’un échange de tirs à Douma
    L'équipe de sécurité de l'Onu a été la cible de tirs à Douma, selon le chef de l'OIAC
    Tags:
    attaque chimique, faux, Casques blancs syriens, OIAC, OTAN, Union européenne (UE), Alexandre Choulguine, Douma, Damas, Royaume-Uni, Moscou, Syrie, France, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik