International
URL courte
3200
S'abonner

Un médecin de la ville syrienne de Douma a démenti avoir soigné des personnes présentant des symptômes d'intoxication suite à la présumée «attaque chimique» du 7 avril.

Le jour de la présumée attaque chimique de Douma, les hôpitaux recevaient des patients présentant des symptômes d'asphyxie dus à la fumée et la poussière, a affirmé jeudi le médecin Halil al-Jaysh.

«Ce jour-là, vers sept heures du soir, nous avons commencé à recevoir des personnes avec des symptômes d'asphyxie, une quinzaine de personnes ayant inhalé de la fumée et de la poussière», a fait savoir le médecin intervenant lors d'une conférence de presse organisée au siège de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à La Haye.

Le représentant permanent russe auprès de l'OIAC Alexandre Choulguine a pour sa part fait savoir que les experts de l'Organisation avaient interrogé six témoins qui démentaient les rapports sur une attaque chimique à Douma.

Lire aussi:

Décès d'Olivier Dassault dans le crash de son hélicoptère
Attaque au couteau en pleine journée en Corse, plusieurs blessés
Plusieurs explosions en Guinée équatoriale font des centaines de blessés et de nombreux morts – images
La SNCF appelle la police pour neutraliser une bande de jeunes agressant les passagers d’un RER
Tags:
armes chimiques, attaque chimique, OIAC, Alexandre Choulguine, Syrie, Douma
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook