Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Quand Londres et Téhéran se livreraient une «guerre d’espions»

    © Sputnik . Sergei Mamonov
    International
    URL courte
    2330

    Les forces de sécurité iraniennes auraient mis fin à l’activité d’un réseau d’espions travaillant pour le compte du Royaume-Uni, selon des sources bien informées de l’agence Fars.

    Les autorités iraniennes auraient réussi à démanteler un réseau d'espionnage lié au Royaume-Uni, selon des sources citées, ce jeudi, par l'agence iranienne Fars.

    Selon ces sources, l'un des membres du groupe est un dénommé Abbas Adalit, qui «travaillait à l'académie royale britannique et qui a un rôle particulier dans le recrutement d'espions sous différentes couvertures dans le cadre du projet d'infiltration des institutions de la république islamique».

    Au mois de janvier, les forces de sécurité iraniennes ont annoncé avoir réussi à arrêter trois personnes appartenant à une cellule terroriste ayant activement participé aux évènements qui ont secoué le pays au mois de décembre, selon l'agence iranienne Tasnim.

    «Certains accusés ont avoué s'être rendu dans les territoires palestiniens occupés, d'autres ont affirmé avoir participé à des rencontres sécuritaires en la présence d'officiers du Mossad israélien», a déclaré Djaafari Daoulet Abadi, procureur général de Téhéran, en février 2018, selon la même agence.

    Lire aussi:

    La France gèle les avoirs d'une direction du ministère iranien des Renseignements
    Attentat déjoué près de Paris: les ambassadeurs de France et de Belgique en Iran convoqués
    Au grand dam des États-Unis, le ministre iranien de la Défense arrive en Syrie
    Tags:
    espionnage gouvernemental, arrestation, contre-espionnage, Iran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik