International
URL courte
4014
S'abonner

Des fosses communes contenant les restes d'entre 2.000 et 3.000 victimes du génocide des Tutsis ont été découvertes dans la province de Kigali au Rwanda.

Un quart de siècle après le génocide des Tutsis au Rwanda, de nouvelles fosses communes contenant les restes des victimes des massacres sont toujours découvertes dans le pays. Tout récemment, des charniers avec plus de 2.000 corps humains ont été mis à jour dans le district de Gasabo de la capitale Kigali, relate l'agence AP.

Selon Rashid Rwigamba du fonds caritatif Ibuka cité par l'agence, entre 2.000 et 3.000 personnes auraient été enterrées dans les fosses, à en juger par le nombre des habitants de la zone en question portés disparus depuis le génocide perpétré en 1994.

Parmi les corps exhumés figurent ceux d'enfants, indique M.Rwigamba. Au moins 207 corps ont été retrouvés dans une des fosses, et 156 dans une autre, a fait savoir Theogen Kabagambire, responsable d'Ibuka pour le district de Gasabo.

Le génocide des Tutsis rwandais par les extrémistes Hutus a eu lieu du 7 avril jusqu'en juillet 1994. Selon les estimations de l'Onu, environ 800.000 personnes, en majorité Tutsis, mais aussi de nombreux Hutus qui se sont montrés solidaires des Tutsis, ont perdu la vie durant ces trois mois. Il s'agit du génocide le plus rapide de l'histoire et celui de plus grande ampleur quant au nombre de morts par jour.

Lire aussi:

«Conte dit à une Europe morte d'aller se faire foutre», divorce à l'italienne entre Rome et l'UE?
Édouard Philippe prolonge le confinement pour deux semaines
Covid 19: un cardiologue camerounais met en garde contre le traitement du professeur Raoult
La vague épidémique est «extrêment élevée» et les jours à venir vont être «difficiles», alerte Édouard Philippe
Tags:
fosses communes, génocide, Tutsis, ONU, Rwanda
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook