International
URL courte
319
S'abonner

Les systèmes de défense antiaérienne saoudiens ont intercepté vendredi un missile tiré par les rebelles yéménites, quelques jours après qu'un commandant houthi a été tué dans un raid de la coalition arabe.

L'Arabie saoudite a abattu vendredi un missile lancé par les rebelles yéménites. L'attaque survient quelque jours après une frappe de la coalition arabe ayant tué un commandant houthi.

Le missile a été dirigé vers la ville de Jizan, dans le sud du pays, a déclaré la télévision d'État saoudienne al-Ekhbariya.

Le chef de l'administration du Yémen du nord, Saleh Ali al-Sammad, a été tué mardi 19 avril dans un raid aérien saoudien, selon la chaîne de télévision yéménite Al Masirah.

Les rebelles Houthis ont affirmé, dans un communiqué diffusé par l'agence de presse yéménite Saba, que Saleh al-Sammad était mort le 19 avril dans une frappe sur la province d'Al Hudaydah (ouest), relate l'Agence France-Presse.

Depuis 2014, le Yémen est en proie à un conflit armé opposant d'une part les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ex-Président Ali Abdallah Saleh, tué le 4 décembre dernier, et d'autre part les forces gouvernementales et les milices populaires loyales au Président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi, soutenu par la coalition arabe conduite par l'Arabie saoudite.

Lire aussi:

Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Des passagers maîtrisent un homme avec une crosse dépassant de son sac dans le TER
Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Tags:
rebelles, Houthis, Arabie Saoudite, Yémen
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook